MENOUA – COVID-19: LES PARTENAIRES SE BOUSCULENT A L’HÔTEL DE VILLE DE DSCHANG.

Publié le 29 Avr 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

« La Commune de Dschang a cette chance que les partenaires, tous les partenaires de l’exécutif municipal seront mobilisés afin que les populations qui vivent dans la commune de Dschang voient leurs conditions de vie améliorées. »

Rien n’est plus comme avant. Le mandat de Jacquis Kemleu Tchabgou annonce de belles couleurs. Les jours à venir seront, sauf revirement de la situation, encore plus bénéfiques pour les populations de la Commune de Dschang.

Tout est à mettre sur le dynamisme et la volonté du maire à dont l’ambition annoncée et déjà en cours de « téléchargement » est de répondre aux besoins concrets des populations en termes de qualité et de cadre de vie.

Après Azur la semaine dernière, c’était le tour de La Pasta S.A. d’apporter ce mardi 28 avril 2020 son soutien à la mairie de Dschang. Dans le but de soutenir ses efforts de la riposte contre la pandémie à coronavirus.

5000 masques, 40 seaux avec robinet, 20 pulvérisateurs, 20 cartons de savon de ménage, 200 cartons de pâtes alimentaires constituent le don remis en présence des quelques bénéficiaires.

Pour la circonstance le maire de Dschang a invité à cette cérémonie l’Hôpital de district de Dschang, l’Hôpital Saint Vincent de Paul et l’Hôpital des Sœurs de Batsengla.

A ces formations hospitalières une partie du don a été répartie comme ci-après :
– Hôpital de district : 50 cartons de pâtes alimentaires + 10 cartons de savon,
– Hôpital Saint Vincent de Paul : 50 cartons de pâtes alimentaires + 05 cartons de savon
– Hôpital des Sœurs de Batsengla : 50 cartons de pâtes alimentaires + 05 cartons de savon.

Remettant personnellement les lots aux principaux bénéficiaires, Denis Leuwat, le directeur de cabinet du Pdg du Groupe Cadyst Invest, a eu ces mots : « Nous avons pensé qu’il y’a des malades confinés qui n’ont pas à manger et qu’il faut leur donner quelques cartons de pâtes. Nous avons pensé qu’il faut se laver les mains et c’est pour cela qu’il y’a du savon et des kits ».


Les 40 fûts de lavage des mains, les 20 pulvérisateurs, les 50 cartons de pâtes restant et les 5000 masques reviennent à la mairie. Mais ils devront être bientôt dispatchés dans les villages. Car le maire a précisé qu’une dizaine de lave mains iront à Fotetsa, Fongo-Ndeng et Fossong Wentcheng. « Aucune zone ne sera oubliée », a-t-il déclaré.

Sœur Delphine, au nom de l’hôpital Saint Vincent de Paul de Dschang dont elle est la responsable est particulièrement enchantée : « C’est le troisième geste qu’il fait aux institutions privées catholiques. Nos malades envient souvent les dons qui sont faits ailleurs. Depuis quelques jours, ils bénéficient aussi des dons de la Commune et ses partenaires.» Effectivement, pour le maire de Dschang l’époque est révolue où les hôpitaux missionnaires devaient être considérés comme des hôpitaux pauvres aux côtés de l’hôpital public.

La Pasta S.A est une société du groupe Cadyst Invest dont le président directeur général est Célestin Tawamba. Tout comme le GICAM, La Pasta S.A. est membre du CTA (Centre Technique Agroalimentaire) dont Jacquis Kemleu Tchabgou est le président du Comité d’orientation.

Exprimant sa gratitude au Pdg de Cadyst Invest, le maire de Dschang a fait savoir que prévenir nécessite d’avoir le dispositif de prévention. « C’est dans cet objectif que nous nous sommes rapprochés du groupe Cadyst. »

Augustin Roger MOMOKANA