MENOUA : DE L’EAU EN ABONDANCE A L’HOPITAL DE DISTRICT E ET A L’HÔTEL DE VILLE DE DSCHANG.

Publié le 01 Mai 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Double cérémonie d’inauguration d’adductions d’eau par forage. D’abord à l’hôpital de district de santé de Dschang et ensuite à l’hôtel de ville de Dschang.

Le préfet de la Menoua a inauguré mercredi 29 avril 2020 les deux premiers forages- d’une série de huit à exécuter en 2020. Il s’agit, dit le maire de Dschang, Jacquis Kemleu Tchabgou, de la campagne pour résorber l’épineux problème d’eau potable dans la ville de Dschang tout en aidant les populations à mieux combattre la pandémie à coronavirus.

A l’hôpital de district de santé de Dschang, le forage d’une profondeur de plus de110 m et d’un débit de 6000l/h (6m3) a bénéficié d’un financement conjoint du bénéficiaire (3 500 000 FCFA) et de la mairie (5 000 000 FCFA). Il va desservir l’hôpital et les environs dont l’entrée du campus universitaire et le marché de Tchouka.

Présentation des bouches du forage aux officiels


Dr Fodop, le directeur de l’hôpital de district de Dschang revient sur le contexte de la réalisation de cette adduction : « Monsieur le maire en venant offrir la solution hydroalcoolique à l’hôpital, a été mis au courant de notre stress et comprenant l’ampleur de notre problème a promis nous appuyer à trouver une solution. C’est ainsi qu’en quelques jours l’eau a jailli du sol ».

A l’hôtel de ville, par contre, l’adduction d’eau par forage est supportée par la mairie. Profond de 100m et d’un débit de 4000 l/h (4m3), il va arroser l’Hôtel de ville et les ménages en contrebas, c’est-à-dire une partie du quartier Paid Ground où une bonne fontaine publique est envisagée non loin de l’agence de voyage Mazi.

Chaque ouvrage est équipé de deux pompes. Une pompe pour le destinataire principale et une autre pompe pour la périphérie. En plus il est doté d’un dispositif étanche de refoulement des eaux sales qui pourraient survenir des inondations. L’eau est refoulée vers un réservoir avant où elle est traité avant d’être transporter vers les services et les ménages. Le laboratoire de l’université de Dschang se charge de l’analyse de la qualité de l’eau. Le Directeur de l’Agence municipal de l’eau et de l’énergie (AMEE) a rassuré les officiels quant à la potabilité de cette eau.

Lors de la cérémonie protocolaire dans l’enceinte de l’hôpital de district de Dschang, le maire de Dschang a annoncé que la commande a déjà été passée pour doter cette formation hospitalière d’un respirateur. Un appareil incontournable en cette période de crise sanitaire du Covid-19.

Jacquis Kemleu Tchabgou s’est par ailleurs félicité de la présence des étudiants en géologie appliquée de l’Université de Dschang dans les chantiers de forage. « Ces jeunes ont ainsi trouvé le cadre approprié pour coller à la théorie des amphis théâtres, la pratique nécessaire pour les ingénieurs qualifiés qu’ils souhaitent être demain », a-t-il déclaré, se réjouissant du fait que ces travaux ont permis d’identifier que Dschang est un réservoir de charbon actif.

Augustin Roger MOMOKANA