MENOUA – COVID-19 : LE COMITE DE DÉVELOPPEMENT DU VILLAGE BATSENG’LA MOBILISE CONTRE LA PANDÉMIE.

Publié le 06 Mai 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

« Les nôtres qui sont à l’extérieur pensent beaucoup à nous. Nous avons axé notre action plus sur le savon pour que vous vous laviez les mains. Il ne faudrait pas que quelqu’un ne se lave pas sous le prétexte qu’il n’a pas du savon. Que l’on se lave les mains sans se lasser. Les laves mains seront installées sur les différents points à fort passage humain. Il faut se protéger et protéger les voisins. Si quelqu’un a un quelconque malaise qu’il le signale le plus tôt possible », a lancé M. Tiofack Etienne à la population réunie samedi 03 mai dans la salle des fêtes de Batseng’la.

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le comité de développement du village Basteng’la (CODEBAT), dans le groupement Bafou, arrondissement de Nkong-Ni, a remis aux populations via les chefs de quartiers et les présidents d’associations samedi 03 mai 2020 du matériel de protection et des produits de confinement.

Composé de futs à robinet pour le lavage de mains, de masques, des cartons de savon, des sacs de riz, des cartons d’huile raffinée, ce don porté par le président du CODEBAT, M. Tiofack Étienne est le fruit d’une mobilisation de la diaspora (USA, Belgique, France, Allemagne, Gabon, Centrafrique, etc.) dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19.

Au cours de cette cérémonie en présence du sous-préfet de Nkong-Ni, du maire de Nkong-Zem, du directeur du CMA de Baleveng, des responsables des forces du maintien de l’ordre, deux exposés sur le Covid-19 ont été présentés. L’un par madame le Chef du Centre Médicalisé de Baleveng au nom du médecin Chef du District de santé de Dschang, et l’autre par le président de la section Cameroun de Medical Experience (MEDEX).

« Nous sommes entrain de célébrer à notre manière notre victoire sur cette maladie. La multitude de dons collectés démontre à suffisance que nous ne sommes pas tristes. Nous sommes prêts à combattre contre ce fléau. Nous disons merci à tous ces donateurs qui ont bien voulu prendre activement part à la lutte contre ce fléau qui nous emmerde, qui freine le rythme de vie de toutes les populations du monde entier. Dieu seul sait comment il pourra les récompenser pour tout ce qu’ils font pour nous ».

Au nom du gouvernement le sous-préfet de l’arrondissement de Nkong-Ni, M. Meboga Meboga Thierry, salue l’initiative du comité de développement. Avant de rappeler aux bénéficier qu’ils sont tenus de faire bon usage des dons reçus car, dit-il, il s’agit d’empêcher le Covid-19 d’entrer dans le village Batseng’la.

Après cette cérémonie les chefs de quartiers et les leaders d’associations sont retournés dans leur fief respectif. Non seulement ils vont redistribuer les paquets reçus aux bénéficiaires, mais surtout ils passeront le message du CODEBAT pour le respect des mesures barrières prescrits par les autorités.

Sa Majesté Fossokeng Solefack II Simon a de quoi « être fier et louer Dieu le créateur de l’humanité. L’enfant est le prolongement de de notre vie. Ils [la diaspora, ndlr] sont le prolongement des ancêtres de ce village. De quoi nous devons demander à Dieu toutes les grâces pour eux. Ils le font alors que les pays dans lesquels ils résident traversent une époque très difficile et douloureuse de leur histoire. A un moment donné, vu la manière dont cette pandémie décime les populations, je me demandais si de ces enfants-là j’aurais un seul survivant. Dieu merci. Et je puis demander au Seigneur de leur donner beaucoup de grâce. »

La particularité à Batseng’la, c’est l’accent mis sur la sensibilisation en direction des tous petits et des motos taximan. Il s’est agit de leur renseigner amplement sur le port du masque et son entretien, sur le lavage des mains, sur la distanciation et la connaissance des symptômes du Covid-19. Pour ce faire Madame Tsafack Denise a été sollicitée. « En tant que présidente de Shalom Cameroun, je travaille beaucoup avec les tous petits. Ici j’ai eu pour tâche de leur montrer comment mettre un cache-nez, comment laver les mains ».

Photo de famille devant les dons


Medical Experience, une association de jeunes médecins exerçants au Cameroun et à l’étranger se chargera de sensibiliser les familles. Il s’agit de tout un programme qui va permettre à la représentation camerounaise de parcourir les coins et recoins du village Batseng’la afin vulgariser les mesures barrières prescrites par le gouvernement. Une activité pour laquelle les autorités administratives et sanitaires de l’arrondissement attendent le rapport.

Les bénéficiaires saluent cet acte de générosité des filles et fils de Batsengla de la diaspora. Le leader de l’équipe des volontaires pour l’entretien des routes, Solefack se félicite : « Nous avons reçu suffisamment de savon et de masques pour se laver les mains et porter les masques au travail. Nous pouvons désormais porter un masque pour aller au travail tout en sachant que le lendemain nous porteront un autre masque lavé la veille ».

Augustin Roger MOMOKANA