Menoua : Une amende de 25000 FCFA pour tout véhicule surpris en ramassage de passagers dans le centre-ville de Dschang.

Publié le 30 Juin 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Certaines décisions sont sujettes à controverse. Elles peuvent donner à croire que les autorités cultivent de la discrimination. Comment pouvait-il en être autrement s’agissant de la dernière décision du maire de Dschang concernant les taxis qui desservant l’axe Dschang-Balessing ?

« Tout véhicule exerçant ladite ligne qui sera désormais surpris entrain d’effectuer le ramassage des passagers au centre-ville sera arrêté et mis à la Fourrière Municipale », menace le communiqué signé du maire Jacquis Kemleu Tchabgou.

Ainsi tout véhicule qui sera pris en flagrant délit de ramassage de passagers au centre-ville sera saisi et placé en fourrière. Pour en sortir il devra payer une amende de 25000 FCFA, et 5000 FCFA de droit de fourrière par jour.

Pour deux raisons les transporteurs visés crient à la discrimination. D’abord parce qu’ils font face à des agences de voyages qui procèdent au ramassage de passagers dans le centre-ville malgré les multiples rappels à l’ordre de l’autorité municipale. Ensuite parce que la Mairie les a insérés entre deux agences qui effectuent le même axe.

« Les soi-disant syndicats et les transporteurs qui sont allés se plaindre chez le maire savent bien qu’ils sont les premiers responsables du désordre urbain dans la ville de Dschang. Si celui qui prétend défendre les intérêts des transporteurs veut avoir la moindre crédibilité, il doit travailler avec nous. Nous allons lui dire nos quatre vérités », a confié sous anonymat un chauffeur de taxi à Sinotables.

Augustin Roger MOMOKANA