Cameroun- Crise anglophone : vers une discussion entre le Gouvernement et Sisiku Ayuk Tabe !

Publié le 03 Juil 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Sisiku Ayuk Tabe, le leader des sécessionnistes ambazoniens emprisonné à la prison centrale de Kondengui , à Yaoundé, a annoncé à l’AFP avoir reçu une équipe gouvernementale.

A travers une déclaration ce vendredi 3 juillet 2020, laquelle est rapportée par François Channon Denwo, Sisiku Ayuk Tabe est entré en contacts direct avec des émissaires du gouvernement.

« Hier, 2 juillet 2020, neuf des nôtres, avons été invités, et nous sommes entretenus avec une équipe du Gouvernement de la République du Cameroun, à propos de l’initiative d’un cessez-le-feu, suite à l’appel des Nations-Unies », indique le post.
Si le contact a été ouvert, il reste cependant que les modalités des discussions soient arrêtées pour permettre aux parties de travailler dans le sens du retour de la paix dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest.
« Les termes sont en discussion, et nous informerons les Ambazoniens une fois que des progrès significatifs seront faits », ajoute le post qui rassure cependant ses partisans : « Soyez rassurés que nous restons sur notre objectif de restauration de l’indépendance de notre nation. »

Selon des indiscrétions glanées sur Internet, Sisiku Ayuk Tabe et certains de ses codétenus dont Wilfried Tassang et Blaise Shufai ont rencontré dans un lieu en dehors de la prison centrale de Kondengui, des émissaires du gouvernement.

« Il réclame que le cessez-le-feu soit annoncé publiquement par le président, Paul Biya, que les militaires se retirent du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et qu’une amnistie générale soit prononcée en faveur des prisonniers ambazoniens, qui devront tous être relâchés », a indiqué notre source évoquant Sisiku Ayuk Tabe.

Augustin Roger MOMOKANA