Cameroun : le RAJE-2D a présenté son Centre socio-éducatif et d’animation à Dschang.

Publié le 21 Juil 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

La ville de Dschang pourra bientôt accueillir un projet d’envergure baptisé Centre socio-éducatif et d’animation (CSEA). Le porteur du projet devra rencontrer le maire dans les prochaines semaines.

Le projet a été présenté présidents d’associations membres du Réseau action jeunesse pour l’éducation à l’environnement et au développement durable (RAJE-2D) réunis mercredi 15 juillet 2020 au siège de Horizon Jeune à Dschang. Ils sont venus de Douala, Yaoundé, Foumban, Bafoussam et Dschang.

L’honneur de cette présentation est revenu à M. YENE Ernest, point focal du RAJE-2D dans la région du Centre.

Le projet CSEA sera l’aboutissement d’une ’initiative engagée en 2017 et qui a consisté en la formation, des jeunes à l’animation socio-éducative. Dschang devra accueillir le projet pilote.

« L’une des activités phares de l’association est le projet de formation des animateurs socioéducatifs (Profase) mis sur pied en juillet 2017 avec l’appui technique des Francas dans le cadre de la coopération décentralisée entre les villes de Nantes et Dschang. »

Après plusieurs sessions de formation à Dschang, notamment en 2017 et en 2018, le projet s’est ouvert à l’ensemble du territoire national.
L’atelier de 2019 au monastère des Bénédictins du Mont Febé à Yaoundé a accueilli une vingtaine des points focaux représentant les 10 régions du Cameroun.

Le Profase financé par l’Ambassade de France au Cameroun bénéficie de l’appui institutionnel du gouvernement à travers le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique.

Inspirée des modèles français et marocain (maison des jeunes de Nantes et Maison de quartier à Agadir), le Centre socio-éducatif et d’animation se veut à la fois un cadre de travail pour la société civile présente dans la Menoua, et un pôle d’accueil et d’animation ouvert à toutes les catégories et couches sociales.

Le RAJE-2D a dont la coordination est assurée par Roger TOGUEM, le président de l’association Saje a justifié le choix porter sur la ville de Dschang par le fait que c’est à Dschang qu’a vu le jour l’activité d’animation socio-éducative qui est aujourd’hui présente sur le territoire nationale avec près de 500 animateurs formés, des formateurs formés et agréés. En plus, Cette activité a été possible grâce à la Ville de Nantes qui est un partenaire historique de la Commune de Dschang.

Après la réalisation du centre pilote à Dschang, des centres similaires vont être dupliqués à travers le pays.
Pour réaliser son centre la mairie doit mettre à la disposition du RAJE-2D un terrain dont les dimensions n’ont pas été dévoilées.

Pour rappel, c’est au cours de la réception des délégués de Nantes et d’Agadir conduit par Roger TOGUEM que le préfet de la Menoua, BALUNGELI Confiance EBUNE avait déclaré que Dschang est la « Ville de la Fraternité ».

Augustin Roger MOMOKANA