Cameroun -Lutte contre la Covid-19 : le bilan de dépenses effectuées par le gouvernement.

Publié le 05 Août 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Ici l’extrait de la déclaration du ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie, le 24 juillet 2020. Elle dresse le bilan de la campagne de lutte du gouvernement contre la coronavirus dans le cadre de la solidarité nationale.

Du point de vue des dépenses totales effectuées, la riposte sanitaire coûté au cours des cinq derniers mois un montant total de 20.204.325.314 FCFA, répartis ainsi qu’il suit :

– Construction des unités d’isolement dans les villes de Bertoua, Ngaoundéré, Garoua, Ebolowa, Mandjou et Douala (Hôpital Laquintinie), et du poste de santé aux frontière de Yaoundé Nsimalen : 1.998.355.778 Francs CFA ;

– Réhabilitation, rénovation et extension de certains pavillons à l’Hôpital Central, l’Hôpital Jamot et l’Hôpital Général de Yaoundé, pour les rendre aux normes d’isolement : 1.745.146.621 francs CFA

– Aménagement du Centre de Prise en Charge de ORCA, y compris la centrale et le réseau de distribution de l’oxygène :
785 235 000 Francs CFA. Il faudrait noter que les équipements de tous les services de cet hôpital n’ont pas encore été payé et même facturés, en raison de la nécessité de procéder à la validation effective des prix par le Ministère du Commerce, l’essentiel des articles n’étant pas référencés dans la mercuriale.

– Aménagement des Centres Spécialisés des Stades militaire et Mbappe Leppe, y compris l’équipement en matériel médical et mobilier hospitalier : 836 512 638 Francs CFA

– Aménagement des sites d’isolement des logements sociaux d’Olembe et Mbanga Mbakoko, y compris l’équipement en mobilier hospitalier et en matériel médical, ainsi que la réfection et l’équipement d’une formation sanitaire : 1 988 547 241 Francs CFA ;

– Acquisition des équipements médicaux de prise en charge distribués dans les différents sites de prise en charge (lits d’hospitalisation et de réanimation avec matelas et draps, appareils d’assistance respiratoire, moniteurs de surveillance, saturomètres, glucomètres, etc.) : 3 932 784 557 francs CFA ;

– Acquisition des équipements de protection individuelle : 5 700 041 422 Francs CFA ;

– Gestion de l’hygiène et du wash comprenant la désinfection régulière des lieux publics, l’acquisition de matériel de wash, notamment des pulvérisateurs à dos, du chlore, des thermonébulisateur, des bottes en plastique, gants de ménages : 900 462 397 ;

– Confection des supports de sensibilisation, des spots, déploiement dans les 10 Régions et campagne de communication sur 5 mois : 358 967 000 Francs CFA ;

– Acquisition des tests dépistages : 1 711 500 000 Francs CFA ;

– Ressources mises à la disposition des fonds Régionaux de la Promotion de la Santé, pour achat des médicaments 300 000 000 F CFA

– Ressources mises à la disposition des formations sanitaires : 773 629 700 Francs CFA ;

– Ressources mises à la disposition des régions : 916 396 200 Francs CFA, soit 267 000 000 Francs CFA pour les Autorités Administratives et 649 000 000 pour les Délégués Régionaux ;

– Gestion des personnes confinées dans les hôtels : 614 763 961 Francs CFA

– Gestion des personnes dans le site d’Olembé : 211 992 658 Francs CFA.

Ces ressources ont notamment permis d’acquérir :
– 300 lits de réanimation,
– 2 500 lits d’hospitalisation avec matelas ;
– 150 équipements d’assistance respiratoire dont quarante respirateurs ;
– 6 830 000 équipements de protection individuelle, soit cent trente mille combinaisons thermoscellables, cent mille surblouses, sept cent mille surchaussures, un million huit cent mille gants de soins et huit cent mille gants chirurgicaux, trois millions de masques chirurgicaux et trois cent mille masques FFP2.

De même, ces ressources ont permis d’accroitre la capacité d’accueil de moins de vingt lits au départ à 3 540 lits d’hospitalisation, et de rénover les réseaux de distribution des fluides médicaux dans nos formations sanitaires.
A titre de rappel, le Cameroun a enregistré ses deux premiers cas positifs du Covid-19 respectivement les 05 et 06 mars 2020. Le premier cas étant le fait d’une importation et le second un contact de ce dernier.