Cameroun – Politique : le RDPC veut bouffer des ministres, sénateurs, et maires indisciplinés.

Publié le 25 Août 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

La Commission de discipline Ad hoc du Comité Central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) se tient déjà. La liste des 90 personnalités devant passer devant le comité est connue.

Un ancien ministre, d’anciens maires, des députés, et bien d’autres sont convoqués devant la commission de discipline ad hoc du comité central du RDPC pour répondre des griefs à leur charge. Cette commission siège du 24 au 26 août 2020.

Officiellement installés dans leurs fonctions par le secrétaire général du Comité central Jean Nkuété, jeudi 20 août 2020, les membres de la Commission de discipline ad hoc sont désormais à pied d’œuvre au siège du Parti.

Peter MAFANY MUSONGUE et son équipe ont des pierres à broyer : l’ancien ministre Patrice AMBA SALLA, le maire St Eloi BIDOUNG, le sénateur Grégoire MBA MBA, les TSALA MESSI André etJean-Jacques LENGUE MALAPA, Charles ATANGANA MANDA, Alex MIMBANG, LEUMASSI, Dr Gérémie SOLLE, entre autres ont saboté la « discipline du parti à l’occasion des investitures liées au double scrutin du 9 février.

En procédant à son installation, Jean Nkuété a indiqué à la commission : « Votre mission est de corriger et de sanctionner. Mais au-delà, (…) vous devez contribuer à l’avènement d’un ordre disciplinaire nouveau au sein du Parti, en éveillant la conscience de chaque militant comparaissant devant votre instance sur le bien-fondé de la discipline ».

Les sanctions attendues sont de deux catégories : l’avertissement, le blâme, l’exclusion définitive. Cette action, en application des articles 31 et 32 des statuts du Rdpc, vise à sanctionner les marginaux remarqués lors des élections municipales et législatives du 9 février 2020.

Augustin Roger MOMOKANA