Cameroun – Politique : Maurice KAMTO et le MRC met Paul BIYA en garde.

Publié le 25 Août 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Maurice KAMTO, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) a rencontré la presse ce 24 août 2020 à Yaoundé.

« Notre combat contre la dictature s’achemine vers sa phase critique. Je demande aux forces de sécurité et de défense, aux autorités administratives et judiciaires de comprendre que cette lutte est notre devoir commun, celui de donner à la jeunesse et au pays une chance », a écrit l’homme politique sur twitter.

Le leader politique de l’opposition a indiqué qu’il empêcherait la tenue des élections régionales si le RDPC s’entêtait à vouloir les organiser.

Pour qu’il y a de nouvelles élections au Cameroun, deux préalables sont indispensables : la résolution de la crise anglophone par la mise en place d’un cessez-le-feu et l’ouverture d’un vrai dialogue politique national inclusif d’une part, la réforme consensuelle du système électoral actuel d’autre part.

« Organiser des élections régionales ou toute autre élection politique dans ces conditions ne serait rien moins qu’un mépris supplémentaire des préoccupations constantes des Camerounais et des suggestions réitérées des partenaires internationaux de notre pays. Aussi, j’annonce que toute convocation du corps électoral par le gouvernement illégal et illégitime de Yaoundé, avant la prise en compte et une mise en application effective des deux exigences rappelées ci-dessus, emportera AUTOMATIQUEMENT lancement d’une gigantesque campagne nationale d’APPEL AU DÉPART PUR ET SIMPLE DE M. PAUL BIYA DU POUVOIR, sans qu’il y ait besoin d’attendre une nouvelle communication à cet égard », tranche Maurice KAMTO.

Maurice KAMTO a appelé les camerounais à se tenir prêts pour l’assaut ultime contre ce qu’il nomme « otages de M. BIYA et son régime. »

Augustin Roger MOMOKANA