ARRÊTEZ DE ME HARCELER POUR ACHETER DU TERRAIN. J’EN AI DÉJÀ UN ET CELA ME SUFFIT.

Publié le 27 Août 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Il n’y a pas de jours qui passent sans que mon Inbox ne soit inondé de propositions de vente de terrains.

Ils me disent, « Grand Frère j’ai des Ha à vendre par ci et par là avec abandon de droits coutumiers. Je sais que vous les Bamiléké, vous recherchez du terrain en permanence ».

Non chers frères, j’en ai déjà un en ville et un au village et cela me suffit. Pensez d’abord à vos enfants et petits enfants avant de vouloir vendre tous vos terrains. Même des terrains marécageux comme quelqu’un me l’ont proposé en braderie pour faire des légumes à 24 Km d’Ebolowa. Ce n’est pas que je balance, cette personne a pour pseudo Yusuf Mendy. Je l’invite ici à venir nous donner des informations sur les propriétaires des centaines d’ha qu’il vend à Ebolowa. Peut être que quand tu auras rassuré les gens certains de mes amis pourront être intéressés.

S’il vous plaît, s’il vous plaît ne vendez plus tous vos terrains. Pour venir après sur FBK pleurer qu’on vous les a volé. N’avez vous pas d’enfants, des petits enfants? Et même si vous voulez vendre vous pouvez céder une partie et conserver une partie pour vos enfants. Pourquoi vendez-vous tout ce que vos parents vous ont transmis?
Et pourquoi ne feriez vous pas aussi comme mes frères du Village AWAE qui louent l’Ha à 40000Fcfa par an pour ceux qui produisent l’ananas.
A tous mes amis sur FBK, n’achetez pas les terrains non titrés, non certifiés par un Notaire et surtout réclamez l’accord de la famille (Femme et Enfants) et rassurez vous que le vendeur a transmis une partie de terres a ses enfants. C’est peut être trop demander à l’acheteur que vous êtes, mais c’est aussi le prix pour une parfaite harmonie entre famille du vendeur et celle de l’Acheteur.

Comme je l’avais dis, puisque certains vendeurs sont irresponsables, je suis pour que l’État du Cameroun impose un quota non cessible sur un titre foncier afin de préserver l’héritage de la descendance du vendeur. C’est peut être une ingérence dans la liberté de vendre ou d’acheter des individus, mais la préservation de la paix sociale relève des missions régaliennes de l’État.

KEMAJOU Baudelaire