Culture – Musique : BB SAKIS et Armand NGHEMKAP en mode « COVIV- 20 ».

Publié le 16 Sep 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

L’artiste musicien BB SAKIS vient de mettre sur le marché une nouvelle chanson. Elle est une campagne de sensibilisation à la lutte contre la pandémie du Covid-19 qui a déjà fait près d’un million de morts dans le monde.

« COVIV-20 , ou comment vivre en 2020 avec Coronavirus », est le fruit d’une collaboration étroite entre l’artiste BB SAKIS et le médecin urgentiste Armand NGHEMKAP. Le médecin a sollicité l’artiste en vue de faire passer son message de sensibilisation à l’humanité.

« Les gens meurent en cascade partout dans le monde/ Corona connait pas le riche/ corona connait pas le pauvre/ Faut respecter les mesures barrières/ pour ne pas être compté parmi les morts », chante l’auteur de « Séparation », invitant tout Homme à respecter les mesures barrières car, le moindre écart de comportement peut s’avérer fatale.

BB SAKIS rappelle que la pandémie ne distingue pas ses proies. Que tu sois médecin, comme Dr Armand NGHEMKAP, Corona Virus ne va pas te rater si tu baisses la garde.

Dr Armand NGHEMKAP est médecin urgentiste et homme de culture. « Avec ce single COVIV-20, BB Sakis nous livre un message fort de sensibilisation face à la pandémie mondiale à COVID-19 et fait désormais de la musique, non plus qu’un outil de divertissement mais également un outil d’éducation et notamment d’éducation pour la santé », a-t-il réagi lors de la réalisation du vidéogramme de « COVIV- 20 ».

A travers un rythme entrainant, dans un contexte de sortie du confinement, l’artiste BB SAKIS invite les gens du dehors à se déchainer en toute conscience : porter son masque, observer la distance sociale d’au moins une mètre d’avec son interlocuteur, ne pas se serrer la main ; voilà la prescription pour se tenir loin de la Covid-19. Il se fait l’écho du gouvernement camerounais et de l’Organisation mondiale de la santé.

La chanson dont le vidéogramme est officiellement sur le marché depuis mercredi 16 septembre 2020 conscientise, et renforce les messages d’appel à redoubler de vigilance alors que la tendance populaire est au relâchement, à la reprise de la vie normale, comme si la pandémie était désormais un fait historique. Un comportement inadmissible car la menace demeure grave. Les gens continuent de mourir « en cascade » partout dans le monde.

Augustin Roger MOMOKANA