Cameroun – Politique : le 22 septembre 2020 vu par une poignée de chefs traditionnels de la Menoua.

Publié le 22 Sep 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Une demi-douzaine de chefs supérieurs-sur 20-ont signé le 20 septembre 2020 des appels contre la marche pacifique annoncée par Maurice KAMTO, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Comment les chefs traditionnel de la Menoua qui sont réunis au sein de l’association des chefs supérieurs de la Menoua ont-ils pu réaliser l’extraordinaire et impressionnante exploit de présenter deux communiqués d’appel en direction de leurs populations à se désolidariser de l’appel à l’insurrection lancé par Maurice KAMTO.

D’un côté le collectif des chefs traditionnels du département de la Menoua, avec comme signataires les chefs Bafou, Foto, Bamendou et Fossong Elellem. De l’autre côté le collectif des chefs traditionnels de l’arrondissement de Penka-Michel avec comme signataires les chefs supérieurs Bansoa, Balessing, Baloum et Bamendou.

Si la marche pacifique n’est pas prévue à Dschang, il va sans dire que la journée du 21 septembre a été marquée par une rumeur appelant les citoyens à la ville morte ce 22 septembre 2020, en soutien aux marcheurs de Yaoundé, Douala et Bafoussam pour les uns; et par peur d’une éventuel débordement pouvant conduire à la répression militairo-policière.


Collectif des chefs traditionnels de l’arrondissement de Penka-Michel

Collectif des chefs traditionnels du département de la Menoua

Augustin Roger MOMOKANA