Cameroun – 22 septembre 2020: Le collectif des avocats du MRC dénonce l’arrestation de son membre, Me Kengne Jean Jacques.

Publié le 25 Sep 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Selon un communiqué du « Collectif d’avocats Me Sylvain SOUOP », Me KENGNE Jean Jacques a été interpellé le 24 septembre 2020 à Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest. Nulle ne sait ce qui est reproché à l’avocat.

Le communiqué publié le même 24 septembre 2020, dénonce «l’arrestation à la fois illégale et arbitraire de l’un de ses membres, Maître KENGNE Jean Jacques, avocat à Bafoussam, par le chef de Bureau des enquêtes criminelles du Groupement de gendarmerie de Bafoussam. »

Le collectif se dit « scandalisé par cette nouvelle et craint qu’il fasse ainsi l’objet de mauvais traitements/et ou de disparition forcée, dès lors que ni les autorités judiciaires ou militaires, ni les autorités gouvernementales n’ont jusqu’à présent communiqué sur le lieu où il a été conduit ».

Le « Collectif d’avocats Me Sylvain SOUOP » tiendra le chef du Bureau des enquêtes criminelles de Bafoussam pour responsable de ce qui pourrait arriver à son membre. Il demande, par ailleurs, la convocation urgente d’une assemblée générale des avocats du Cameroun pour discuter des conditions d’exercice de cette profession au Cameroun.

Me KENGNE Jean Jacques a été interpellé le 24 septembre 2020 à Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest par « le chef de Bureau des enquêtes criminelles du Groupement de gendarmerie de Bafoussam. » Il est gardé dans un endroit encore non connu par ses confrères.

Il s’agit de d’examiner, à l’aune des antécédents entre les avocats et les autorités gouvernementales camerounaises, les entraves auxquelles ils sont confrontés dans l’exercice de leurs fonctions.

Augustin Roger MOMOKANA