Cameroun – politique : le RDPC n’est l’auteur d’aucune « stratégie de conservation du pouvoir ».

Publié le 25 Sep 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

La guerre par communiqués, entre le Rassemblement démocratique du peuple Camerounais (RDPC) et le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), fait sensation. Elle a même pris du galon après les marches pacifiques du 22 septembre 2020.

Chacun trouve des arguments pour assener son adversaire. Le RDPC qui n’a pas fini de jubiler de l’échec cuisant des marches programmées et annoncées par le MRC doit aujourd’hui répondre d’une accusation gravissime portant notamment sur sa stratégie pour maintenir le régime en place au pouvoir.

A travers un communiqué du Secrétaire à la Communication du Comité Central du RDPC, l’on apprend qu’un document de huit pages ayant pour titre « Stratégie de conservation du pouvoir au Cameroun, de générations en générations par le régime BIYA-RDPC » circule sur les réseaux sociaux.

Dénonçant cette publication sur papier sans en-tête et avec le logo du RDPC, le professeur Jacques FAME NDONGO signe que « la politique noble et authentique ne s’accommode pas du viol des consciences, de la désinformation et de l’intoxication. »

A tous les camerounais, de l’intérieur et de la diaspora, le secrétaire à la communication du Comité Centrale du RDPC demande de n’accorder aucun crédit à ce document qui appartient à ce que les nouveaux communicateurs appellent « INFOX », c’est-à-dire un faux document.

Par conséquent, le RDPC invite les Camerounais « à vaquer normalement à vos occupations habituelles, en toute quiétude et avec patriotisme, pour construire et non détruire le Cameroun (…) »

L’escalade communicationnelle est devenue, après le 22 septembre 2020, une arme redoutable dont font usage les deux principaux partis politiques et des membres du gouvernement pour attirer la sympathie du peuple camerounais.

Augustin Roger MOMOKANA