Menoua : Voici la tractopelle que la Commune de Dschang vient d’acquérir.

Publié le 05 Oct 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Il s’agit d’un engin nécessaire à plus d’un titre. La tractopelle livrée jeudi dernier à la Commune de Dschang conduite par Jacquis KEMLEU TCHABGOU entouré des citoyens et des agents communaux est de marque Caterpillar.

« Cet engin que nous venons d’acquérir est un engin spécifique qui va permettre à la Commune de Dschang d’être plus efficace et plus efficiente dans son rôle d’assainissement », a déclaré le maire de Dschang à Sinotables.

La Commune de Dschang a enfin son Caterpillar. L’engin a été accueilli jeudi 1er octobre 2020 à Johnny Baleng par des citoyens avec à leur tête le maire entourés de ses quatre adjoints.

Cet engin acquis à la suite de la Peugeot 404 de l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED) a fait le tour de la ville, toujours sur le dos du porte-char- avant d’être livré à l’hôtel de ville envahie par la population.

La tractopelle va aider au ramassage des déchets dans les dépôts, à curer les caniveaux, à drainer les cours d’eau, à démolir s’il le faut les maisons construites sur les emprises des routes principales dans la ville de Dschang. Il n’est pas exclue que ce véhicule accomplir faire de nombreuses autres tâches.

« Cette tractopelle va permettre d’accélérer le nouveau circuit de collecte des déchets que l’exécutif municipal vient de mettre en place. Avant que la tractopelle n’arrive on s’était battu comme on a pu », explique Jacquis KEMLEU TCHABGOU.

Cette acquisition fortement saluée par le service d’enlèvement des déchets ainsi que par les populations met un terme à cette habitude qui consistait à louer un appareil similaire chez des particuliers. L’argent qui allait alors chez les opérateurs privés va permettre de se ravitailler en carburant.

En utilisant cette tractopelle pour accélérer le ramassage des déchets, les plateformes de compostage des déchets seront plus ravitaillées, les composteurs auront plus de travail à faire. Comme conséquence les plateformes produiront plus de compost pour répondre au défi de l’agriculture biologique que s’est lancée la Commune de Dschang.

« La santé de la population de Dschang préoccupe l’exécutif municipal. Et il était de bon ton que nous produisons davantage d’amendement organique qui sera mis à la disposition de la population pour le développement de cette agriculture. Si vous ‘avez pas d’engrais biologique vous ne pouvez pas avoir des produits bios » : Jacquis KEMLEU TCHABGOU.

Selon Barthélémy NDONGSON LEKANE, le Directeur de l’AMGED, cette tractopelle est le fruit de la coopération avec Nantes Métropole. « Nantes Métropole nous a permis d’avoir accès au FICOL qui se trouve au niveau de l’Agence française de développement. Pour l’AMGED c’est un rêve qui vient de se réaliser », a-t-il expliqué à Sinotables.

Augustin Roger MOMOKANA