Menoua : cinq artistes représenteront notre département à l’Assemblée générale de la SONACAM.

Publié le 23 Oct 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

NAOUSSI Justin (AS’A TELONG), NGANKENG Bernard (PEPSY BB), DONKENG Armel Saide (BRIO Junior), ZEUDJONG Remy Carlos (ZEUS d’Afrique), et ZEUTOUO KOLACK TAPSIR Gislain (ZND le Légendaire) sont en route pour Yaoundé. Ils y prendront part samedi à l’Assemblée générale de la SONACAM.

L’assemblée générale de la Société nationale Camerounaise de l’art musical (SONACAM) se tient ce samedi 24 octobre 2020 à Yaoundé. C’est l’occasion pour cette société de se doter de nouveaux statuts et d’un nouveau conseil d’administration.

Cette assemblée revêt un caractère fondamental pour la SONACAM dont la vie n’a jamais été rose depuis plus d’une décennie. Les uns et les autres, constitués en factions, devront fumer le calumet de la paix, après plusieurs tentatives infructueuses.

Il s’agira d’adopter le projet de statuts préparé par une commission technique de vingt délégués sous la coordination du magistrat NGORBO MANI Hyppolyte Olivier et d’élire un conseil d’administration consensuel. Mais ce n’est pas une partie de plaisir pour AS’A TELONG et sa délégation. L’élection du nouveau conseil d’administration va certainement opposer SAM FAN Thomas, le président sortant à un challenger de poids.

Chose surprenante est que le département de la Menoua, qui grouille d’auteurs compositeurs, y sera représentée par cinq ambassadeurs sur un ensemble de 126 enregistrés par la région de l’Ouest.

« On ne leur a pas demandé de payer le voyage. Ils sont pris en charge de Bafoussam à Yaoundé et vice-versa. On a même été un peu souple, en demandant à tous, y compris ceux qui trainent le pas pour adhérer à la SONACAM, de se faire enregistrer pour prendre part à cet important rendez-vous de leur corporation », a confié le délégué départemental des arts et de la culture de la Menoua à Sinotables.

Ce triste constat a-t-il une explication ? Toujours est-il bien de dénoncer le refus de nos artistes de s’ouvrir sur l’extérieur. Ils préfèrent se détourner des regroupements professionnels à l’instar de la SONACAM qui pourtant est comme un assureur pour l’artiste musicien. Il faut cela change. Car l’art n’est pas une discipline d’auto isolement. Les artistes constituent une vitrine pour les territoires, pour les Etats.

Bon séjour à Yaoundé à nos artistes qui ont adhéré à la SONACAM et qui, demain, poseront la nouvelle pierre pour l’édification d’une société de gestion collective du droit d’auteur de l’art musical au Cameroun.

AS’A TELONG, Pepsy BB, BRIO Junior, ZEUS D’Afrique, ZND le Légendaire. Vous n’êtes pas tout ce que la Menoua de l’intérieur compte dans la musique, mais vous faites honneur à notre département. Il ne va pas vivre cette assemblée générale de l’extérieur. .

Augustin Roger MOMOKANA