Cameroun : le Ministre de la santé publique tente de justifier les 600 millions de carburant en 3 mois.

Publié le 03 Déc 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Selon le quotidien Le Messager, le ministère de la Santé publique (MINSANTE) a brûlé 600 millions de francs CFA de frais de carburant en 3 mois. L’information fait la une de son édition du mercredi 02 décembre 2020.

« Attendu sur le terrain de la construction, de la réhabilitation et de l’équipement des infrastructures hospitalières, MANAOUDA MALACHIE brille par une gabegie sans précédent », écrit le journal de feu Pius NJAWE.

Au ministère de la Santé publique, la révélation est très amère. Ils sont incapables de la supporter. Le ministre MANAOUDA MALACHIE a lui-même pris les devants pour répondre au journal.

« Pour cette Une de Le Messager, je précise qu’il s’agit bien des frais de carburant de l’ensemble de tout le Ministère pour l’année 2020 des 150 ordonnateurs délégués et non du Ministre. Le travestissement de l’information aide à créer le buzz et servir certains intérêts. Dommage! », a-t-il écrit sur son compte twitter, assimilant la publication du journal à une volonté de créer le buzz.

Cette sortie du MINSANTE n’a pas suscité de la sympathie des internautes. Bien au contraire les réactions se font plus acerbes.

« Désolé M. Le ministre, mais c’est injustifiable. Lorsqu’on apprend que des dizaines de camerounais meurent par manque de matériel, par exemple de dialyse, on ne peut pas comprendre que vous soyez incapables de vous serrer un peu la ceinture pour sauver des vies », rétorque Thierry K. FEUZEU.

Comme un fin statisticien, TATINOU Stephan fait les calculs pour aboutir à la conclusion selon laquelle cette dépense n’est pas exorbitante : « Non c’est pas aussi beaucoup que ça ((600 000 000÷150 personnes) ÷ 12 mois ÷ 31 jours/mois = 10300 de carburant/jours. Donc 17 litres de carburants par jour », conclue-t-il.

Un calcul contredit par ASHU JAY dont la lecture ressort : « petit calcule frère : le plein des 4×4 = 40.000F cfa supposons ils le font chaque semaine (54 semaine en 2020) Cad: 40.000F cfa X 54 = 2.160.000F cfa par véhicule ; Donc pour les 150 ordonnateurs + 1 du ministre 2.160.000 Fcfa X 151 = 326.160.000F cfa (approx) Yeuch!!!!!!!! »

A chacun donc d’en juger, à partir de ce calcul. Mais peut-être qu’il serait utile pour le ministre de la santé publique d’avoir une attention plus soutenue pour la gestion du carburant et autres dont les missions. Ce sera alors des milliards inutilement consommés. Le ministre n’a pas besoin de se déplacer pour présider la remise de don dans une formation hospitalière. A quoi servent le chef de district de santé, le délégué régional ?

Le ministre n’est pas d’accord quand Le Messager veut lui faire avaler que rien n’est fait pour sauver les vies dans nos hôpitaux. « Il est souvent important qu’on se départisse de certaines considérations lorsqu’il s’agit de la santé et de la vie de nos compatriotes. Le problème de la salle d’eau des centres d’hemodialyse de Maroua et Bertoua, est en cours de résolution mais aucun décès n’a été notifié », a-t-il claironné.

Malgré le débat contradictoire soulevé par cette question, il apparait que les camerounais ont une appréciation très positive du travail abattu par le ministre de la santé publique. Nombreux sont ceux des internautes qui ont participé tout simplement pour l’encourager à poursuivre dans la même lancer.


Augustin Roger MOMOKANA