Menoua – Commune de Fokoué : « madame le Maire, vous ne direz pas demain que votre voiture ne peut pas accéder à notre hameau.»

Publié le 09 Déc 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Madame DEMENOU TAPAMO Adrienne et son équipe sont officiellement en poste depuis le 9 décembre. Ils ont été installés par le préfet du département de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA.

Le conseil municipal a pour fonction le développement local et l’amélioration du cadre de vie des populations. « Vous êtes l’émanation de la volonté du peuple. A ce titre vous ne devez pas faillir, vous ne devez pas le décevoir », a rappelé le préfet aux conseillers municipaux de Fokoué dont le mandat est dit de l’ « élévation ».

Devant une population et des invités de marque sortis massivement pour prendre d’assaut la place des fêtes de Fokoué, le préfet de la Menoua a procédé mercredi 9 décembre 2020 à la remise des écharpes et macarons aux conseillers municipaux issus des élections du 9 février dernier.

Parmi les invités de marque le recteur de l’université de Dschang, le président du conseil d’administration de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP), l’adjoint au maire de la commune française d’Halluin, les maires de la Menoua, le maire de Douala 5e, une demi-dizaine de délégués et chefs de services régionaux, entre autres.

Après la présentation et la remise des écharpes tricolores à l’exécutif municipal – il comprend Madame DEMENOU TAPAMO Adrienne Paul (Maire), Sa Majesté KEMDENG DONFACK Joseph Cédric (1er Adjoint), et M. KEMEJEU Joseph (2e Adjoint) – le préfet MBOKE Godlive NTUA a procédé à la remise des macarons à l’ensemble des 25 membres du conseil municipal.

Puis s’en est suivi la congratulation et la remise des cadeaux à ces personnalités à l’honneur d’abord par les autorités administratives, le préfet et le sous-préfet de l’arrondissement de Fokoué en l’occurrence ; puis les époux, épouses, fils, familles et fils. Parmi les cadeaux un cheval offert par la communauté bororo. Elle salue ainsi l’attention que madame le maire ne cesse de prêter à leurs doléances. Mais cela pourrait être compris autrement: « madame le Maire, vous ne direz pas demain que votre voiture ne peut pas accéder dans notre hameau.».

Madame DEMENOU TAPAMO Adrienne est à son second mandat. Elle a déjà beaucoup fait, mais elle peut mieux faire. Notons que parmi ses réalisations majeures figure en bonne place le nouvel hôtel de ville et l’éclairage par panneaux solaires du centre urbain de l’arrondissement de Fokoué, la viabilisation des voies de communication et le déploiement efficace contre la pandémie du coronavirus.

En renvoyant Madame DEMENOU TAPAMO Adrienne et ses deux adjoints à l’exercice de leurs fonctions, le préfet de la Menoua leur a prescrit la proximité avec leurs populations, faute de quoi il serait difficile de répondre aux attentes de ces populations. A ces derniers il a prescrit la vigilance et la maitrise du Code général des collectivités territoriales décentralisées qui fixe les prérogatives des maires.

« Restez éveillés, jouez votre partition afin de tirer profit du Code général des collectivités territoriales décentralisées pour interpeller vos conseillers», leur a-t-il invité. En lui donnant un cheval, la communauté bororo voudrait lui faire passer un message : « madame le Maire, avec ce cheval vous viendrez dans notre campement quand vous vous voudrez ».

De nombreux artistes et groupes de danses patrimoniales ont apporté des couleurs à la cérémonie : ZEUS l’Africain, Père RICH, CANTO le Phénomène.

La Commune de Fokoué est située à environ 15 km de la ville de Dschang. Créée en 1962 elle est composée de 05 chefferies supérieures et 20 chefferies traditionnelles de 3e degré. Sa population est estimée à 30 000 habitants répartis sur une superficie de 162km².

Augustin Roger MOMOKANA