Cameroun: L’affaire du Syndicat expliquée à celles qui n’ont pas compris.

Publié le 15 Déc 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

A l’image d’un pays divisé en deux camps, voici le Syndicat contre les rebelles sécessionnistes. Lisez l’explication qu’en donne Me MOMO Jean De Dieu à celles et ceux qui ne comprennent rien de cette actualité camerounaise sur les réseaux sociaux.

« Les garçons sont en grève et ont décidé que les filles coûtent trop chères. Ils ont créé leur syndicat pour lutter contre ce fléau. Et ils ont décidé que si tu dragues une fille et qu’elle vienne chez toi, le gars ne doit pas lui donner plus de 2000 frs d’argent de taxi. Et pour la coiffure les mèches brésiliennes coûtent trop chères et ils encouragent les filles à se raser chez le coiffeur à 500 frs. Voilà en gros. Ils disent que les filles vont lire l’heure.

Mais il y a la sécession organisée par Meon Mathias Eric Owona Nguini et son groupe de rebelles sécessionnistes anarchistes fingon traîtres qui disent que donner 2000 frs à une fille c’est trop petit et qu’il faut leur donner 10000frs. Ça énerve les syndicalistes qui ont mis sa tête à prix. Wanted death or alive. Bon, moi je suis un sugar Daddy et je ne suis pas concerné par tout ça. Je paie cash. Tu vois? »

Rapport de la réunion du syndicat du 13 /12 /2020

Il a été voté à l’unanimité les résolutions suivantes :
_ la ration reste à 2000 FCFA
_ le transport d’un point A à un point B baisse à 200 FCFA, car c’est à toi de payer l’allé.
_ les anniversaires du beau père ne nous concernent pas
_ le jus se boit , et la viande se mange , dans la chambre
_ vous avez droit à un anniversaire l’année pas plus.
✊✊
Fait à Douala le 13/ 12 / 20 : le conseil.