Région de l’Ouest : Jules Hilaire Focka Focka élu président du conseil régional.

Publié le 23 Déc 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Le conseil régional de la région de l’Ouest a son tout premier bureau. Docteur FOCKA FOCKA Jules Hilaire, médecin de travail ancien maire de Bafoussam 1er, conduira l’équipe. La chambre a pour Premier Vice-président Maître MAJOUPE Pepelie Julienne, huissier de justice à Penka-Michel.

• Dr FOCKA FOCKA Jules Hilaire : (68 voix pour, 19 voix contre)FOKA
• Me MAJOUPE Pepelie Julienne: (66 voix pour, 21 voix contre)

Les candidats présumés André SIAKA, François FAMAWA et autres ont été obligés de constater le choix du Parti. La réunion du travail du groupe communal RDPC présidée par le ministre des Finances Louis Paul MOTAZE mandaté par le Comité Central a déjoué tous les pronostics.

C’est le Comité Central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) qui a donc investi les candidats aux postes de Président et Premier Vice-président d’abord, ensuite les autres membres du bureau. Le bureau de cette session de plein droit a été conduit par le conseiller RDPC TCHOUMTCHOUA DJADJO Charles (79 ans), doyen d’âge, assisté du benjamin UDC ADIGUIM Jonas (26 ans).

Les autres membres du bureau ont été voté en l’absence des 17 conseillers appartenant à l’Union démocratique du Cameroun (UDC) qui, ayant été approché la veille par des émissaires du RDPC n’a pas du tout accepté le candidat à lui imposé comme Vice-président.

Après une suspension des travaux pour permettre aux groupes communaux RDPC et UDC de se concerter pour la liste des autres membres du bureau (Vice-président, 02 questeurs, 02 secrétaires) l’UDC par la voix de son leader Patricia TOMAINO NDAM NJOYA et les siens ont claqué la porte.

Après deux round de négociations menées par le commissaire de l’Etat ci-devant AWA FONKA Augustine, gouverneur de la région de l’Ouest, l’UDC se présentée au parvis de l’Hôtel de Ville de Bafoussam, a entonné et exécuté l’hymne national avant de se retirer définitivement de l’enceinte.

Les travaux ont repris après 20h30 min. le président du conseil régional a alors demandé au secrétariat de séance de constater dans un procès-verbal le retrait de la salle des conseillers de l’UDC dont le benjamin de la chambre, Dieudonné ADIGUIM Jonas qui, par solidarité a rejoint ses pairs. Il a été remplacé au perchoir par le conseiller FOMEKONG.

De l’effectif initial de 87 conseillers au départ- en l’absence des trois représentants des délégués des chefferies traditionnels dont la liste a été rejetée pour non prise en compte du critère sociologique- les travaux se sont poursuivis avec 70 conseillers.

Liste complète du bureau du conseil régional de l’Ouest :
Président : Dr FOCKA FOCKA Jules Hilaire (Mifi)
Premier Vice-Président : Maitre MAJOUPE Pepelie Julienne (Menoua)
Vice-président : Sa Majesté MONGBET BESSA Ibrahim (Noun)
Questeur n°1 : FONGANG Bernard (Hauts Plateaux)
Questeur n°2 : Dr SAH (Bamboutos)
Secrétaire n°1 : Sa Majesté ELOMBAT FOKOK (Menoua)
Secrétaire n°2 : Sa Majesté NJANKOUO Salvador (Noun).

Les commissions ont aussi été constituées. Mais au moment où nous quittions les lieux leurs contenus n’avaient pas encore trouvés.

Bon à savoir, l’UDC n’a pas aimé l’offre du RDPC. Selon les explications de Patricia TOMAINO DAM NJOYA, Sa Majesté MONGBET Ibrahim proposé au département du Noun comme Vice-président est également un militant du RDPC. Quelqu’un qui n’est pas en sainteté avec les NDAM NJOYA et le village qu’il dirige.

L’absence de l’UDC au bureau du conseil régional peut être perçue comme synonyme de l’exclusion de l’une des trois importantes composantes ethniques présentes dans la région de l’Ouest. Dans la mesure où le représentant n’est pas le fruit d’un consensus de la représentativité de ce département au sein du conseil régional. Seul les bamiléké et les mbos ont été pris en compte. Le peuple Bamoun devrait questionner sa participation à ce conseil où, par ailleurs, on a constaté que des maires (Patricia TOMAINO NDAM NJOYA) et des sénateurs (Sa Majesté DJOMO KAMGA Honoré) étaient également conseillers régionaux.

Augustin Roger MOMOKANA