Menoua – Dschang extension du l’éclairage publique pour lutter contre l’insécurité.

Publié le 28 Déc 2020 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Après la première phase de l’électrification par la pose de 96 lampadaires solaires sur le tracer Entrée Chefferie Foto – Rond-point DJOUMESSI Mathias sur financements allemands via le Programme de décentralisation FEICOM-Villes moyennes, voici la deuxième opération. Elle vise la pose de 106 lampadaires sur l’axe Rond-point DJOUMESSI Mathias – Station services BOCOM.

L’opération de la pose des lampadaires solaires publics sur l’axe Rond-point Mathias DJOUMESSI Mathias-Station services BOCOM a eu lieu dimanche 27 décembre 2020. Sous la supervision du maire Jacquis KEMLEU TCHABGOU entouré de ses quatre adjoints.

Les 106 lampadaires solaires en cours d’installation sont financés par le Fonds d’équipement et d’intervention intercommunal (FEICOM) à travers le Comité des concours financiers. Le coût global de fourniture et d’installation de ces lampadaires s’élève à 148 millions 400 mille francs CFA.

Lire aussi CAMEROUN : INAUGURATION DE L’ECLAIRAGE PUBLIC PAR LAMPADAIRES SOLAIRES DE LA VILLE DE DSCHANG.
Ces lampadaires à simple crosse viennent améliorer le linéaire des routes éclairées, en même temps qu’ils renforceront le niveau de sécurité des populations, dans la ville.

Précisons que chaque lampadaire a pour caractéristiques: un panneau solaire de 300 watts (W) ; une lampe LED de 93 W ; une batterie GEL de 300 ampères-heure (Ah/12) ou 24 volts (V) ; un régulateur équipé d’interrupteur crépusculaire et variateur d’intensité d’éclairage, de 15 A/12 ou 24 V ; un mât en acier galvanisé de 09 mètres (m) de hauteur ; des câbles de connexion souples. Tous ces éléments sont fixés sur un socle d’ancrage en béton armé, de 80 cm×8 cm×120 cm.

A l’occasion de cette sortie, Jacquis KEMLEU TCHABGOU, maire, a rappelé que sur l’échelle des priorités de l’exécutif dont il a la charge, la recherche de solutions aux problèmes énergétiques venait en troisième position, juste après l’enlèvement des déchets et l’accès à l’eau potable.

Ajoutons, par ailleurs, que la municipalité de Dschang a bénéficié de financement de 28 autres lampadaires solaires pour un coût de 45 millions FCFA T financés par l’État du Cameroun via le Ministère de l’habitat et du développement urbain (MINHDU).

Avec Roch KENFACK