« Universités municipales » : la Commune de Dschang et l’Université de Dschang se donnent la main.

Publié le 02 Fév 2021 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Les « universités municipales » est un concept de l’université de Dschang dans sa volonté de « servir la société ». Il s’agit de sortir de son espace institutionnel pour accompagner le développement local en se mettant aux côtés des collectivités territoriales décentralisées pour le renforcement des capacités du personnel et des conseillers municipaux, la formulation des projets spécifiques, des ateliers thématiques de formation ou d’éducation communautaire.

Jacquis KEMLEU TCHABGOU et Roger TSAFACK NANFOSSO ont signé, mercredi 27 janvier 2021 dans la salle des actes de la Mairie de Dschang, la convention de partenariat dans le cadre des Universités Municipales. En présence, outre de leurs proches collaborateurs, du préfet du département de la Menoua et du Sous-préfet de l’arrondissement de Dschang.

Cette convention, dont la durée est de un an renouvelable, va permettre aux parties de travailler main dans la main pour le développement conjoint de la Commune de Dschang et de l’université de Dschang. Elle se pose ainsi comme la concrétisation de la devise de l’université de Dschang : « Le trésor de Dschang c’est son université; c’est là que réside son cœur ». Une devise qui prescrit, tout naturellement, à l’institution universitaire de descendre de son piédestal afin s’intéresser et de s’impliquer dans la recherche des voies et moyens pour la résolution des préoccupations de Dschang qui est son territoire d’accueil.

« Dans sa volonté de servir la société, l’UDs inscrit ses actions dans le cadre des programmes nationaux de développement. Notre université essaie ainsi, entre autres, d’accompagner le changement du paradigme de gouvernance au Cameroun. Cette gouvernance est désormais bien ancrée dans la décentralisation et le développement local », a indiqué le recteur de l’Université de Dschang, rappelant que son institution a déjà mis en place plusieurs formations qui débouchent sur le service aux collectivités territoriales décentralisée. Il s’agit « des formations du niveau BTS, Licence et Master sur les questions d’assainissement urbain, de gestion des Collectivités Territoriales Décentralisées, de développement et de gouvernance locale », a expliqué le professeur Roger TSAFACK NANFOSSO.

Concrètement, l’université de Dschang , à travers le concept « Universités municipales » va « consacrer aux Communes un paquet de prestations de formation (par une série d’ateliers thématiques au bénéfice d’un public ciblé par les Maires) ; un paquet de prestations de recherche (par des mémoires et des stages académiques qui vont approfondir et documenter les projets retenus dans les Plans de Développement communaux) ; un paquet de prestations de participation au développement (par l’assistance des Mairies à la formulation et à la mise en œuvre de projets prioritaires) ; un paquet de prestations d’animation scientifique (par l’organisation de colloques, symposiums, expositions, etc.) ; un paquet de prestations d’édition (par la production d’un livre blanc pour chacune des Mairies partenaires). »

Avant l’adhésion de la Commune de Dschang, ce sont les Communes de Bafoussam 1er, Bafoussam 2 et Bafoussam 3 qui ont embrassé l’offre de l’Université de Dschang. La Commune de Kye Ossi s’apprête pour rejoindre cette dynamique prometteuse pour le développement local à partir d’une meilleure exploitation du plan de développement local de chaque commune signataire.

« Nous saurons mériter plus qu’aucune autre collectivité, cette ouverture de votre institution afin de la placer à l’endroit qu’elle aurait dû toujours occuper dans le processus de développement de notre commune et pour qu’elle puisse servir de socle afin que cette innovation soit dupliquée ailleurs pour un développement harmonieux de nos Collectivités Territoriales Décentralisées », a déclaré le maire de Dschang. Jacquis KEMLEU TCHABGOU rassurant son hôte du jour.


Augustin Roger MOMOKANA