Bamboutos – Batcham : qui veut attenter à la vie du chef supérieur Bangang?

Publié le 03 Mar 2021 par SINOTABLES

Spread the love

L’actualité dans les Bamboutos est dominée ces jours par une déclaration controversée de Sa Majesté MOMO KEUBOU Serge Évariste (3e à partir de la gauche sur la photo). Le chef supérieur de 1er degré du groupement Bangang, dans l’arrondissement de Batcham, dit craindre sérieusement pour sa vie.

Sa Majesté MOMO KEUBOU Serge Évariste a reçu la semaine dernière en son palais royal le préfet ETAPA François Franklin des Bamboutos nouvellement installé dans ses fonctions. C’était dans le cadre de la traditionnelle tournée de prise de contact de la nouvelle autorité préfectorale.

Dans son discours de circonstance, le roi des Bangang n’a pas caché une situation d’imbroglio dans laquelle il patauge depuis quelque temps. « Je ne finirai pas mon propos sans vous informer que ma vie est menacée depuis les dernières élections municipales », a-t-il craqué.

Qui en veut donc à sa majesté MOMO KEUBOU Serge Évariste ? Pour quelles raisons ?

Poursuivant son discours le monarque précise, sans citer nommément la personne, « le maire sortant de la commune de Batcham, qui déclare partout que c’est le chef Bangang qui lui a arraché le poste de maire et qu’il va payer de sa vie. » plus grave, soutient l’actuel souverain des Bangang, « Il va jusqu’à dire que le chef Bangang va mourir précipitamment comme le chef Batcham. »

Une dénonciation balayé du revers de la main par le mis en cause qui, à travers un post sur les réseaux sociaux de la communauté Bangang, a déploré cette attitude de Sa Majesté MOMO KEUBOU Serge Évariste.

« Il est récemment porté à l’attention du Public que j’aurais tenu de propos désobligeants vis-à-vis du chef supérieur du Groupement Bangang. Je voudrais ici déclarer solennellement et sur l’honneur, qu’il n’en est strictement rien….Je reste et demeure un Homme de paix et de concorde », écrit Paul KENNE.

Quoi qu’il en soit, le chef supérieur a fortement peur pour sa vie. Raison pour laquelle il s’est ouvertement adressé à préfet des Bamboutos qui, certainement, va lui coller un garde du corps. Comme quoi le chef ne ferait pas confiance à ses serviteurs. N’est-ce pas le sens de « Et connaissant mon peuple, je ne voudrais pas lui soumettre ce problème, je le soumet simplement à votre sagesse » ?

Quoiqu’on dise, cette affaire n’aurait jamais été possible si le chef traditionnel ne s’était invité dans la politique qui est un champ où aucune excuse n’est permise, quel que soit l’adversaire. Sa Majesté MOMO TEUBOU Serge Évariste n’est pas conseiller municipal, mais il est membre du conseil régional de l’Ouest. Pleurnicher signifie-t-il que sa majesté ignorait qu’en politique il n’y a ni de frère, ni d’ami, ni d’épouse.

Augustin Roger MOMOKANA