Menoua – Elections régionales partielles : les journalistes sensibilisés sur leurs responsabilités.

Publié le 23 Mar 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Une délégation du conseil national de la Communication (CNC) a dernièrement séjourné à Dschang, chef-lieu du département de la Menoua, région de l’Ouest.

L’équipe conduite par le vice-président, Joseph Janvier René MVOTTO OUBOUNOU, qui comprend le secrétaire général et des chargés d’études, a organisé une séance de travail avec les professionnels des médias exerçant dans le département de la Menoua.

« Paix, élections et médias : La contribution des radios communautaires » a servi de prétexte au CNC pour édifier les professionnels des médias sur un certains nombres de préoccupations dont les responsabilités des journalistes. Elles sont professionnelles, sociales, pénales.

Cette rencontre s’est tenue à quelques semaines du 4 avril 2021, jour des élections régionales partielles dans le département de la Menoua. Il sera question pour les chefs traditionnels de voter leurs 3 représentants au sein du conseil régional de l’Ouest. Deux listes sont en compétitions : celle conduite par Sa Majesté TSIDIE Gabriel, chef supérieur du groupement Bamendou, et celle de sa majesté GNINTEMZEM Albert, chef supérieur du groupement Fombap.

Prenant la parole à cette occasion, le préfet du département de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA, a invité les professionnels des médias à travailler dans le sens de faciliter la cohésion sociale, le vivre ensemble ; et non la discorde, la division et la guerre.

« De plus en plus les journalistes camerounais se comportent comme des milices au service des groupes culturels et économiques ou des hommes politiques, dont ils sont des porte-voix », a déploré le vice-président de la CNC dans son discours.

Les journalistes doivent en tout temps travailler en tout état de conscience, dans le respect des principes éthiques et déontologiques qui régissent leur profession. La CNC, régulateur du secteur de la communication au Cameroun demeure convaincu que le respect des règles et des méthodes professionnelles garantit la bonne qualité de l’information.

L’Atelier de Dschang a également permis aux journalistes et communicateurs dans les radios communautaires de mieux s’imprégner des missions d’une radio communautaires, de la différence entre cette dernière et une radio commerciale.

Augustin Roger MOMOKANA