Cameroun – Nécrologie : ils ont rejoint leurs ancêtres le weekend dernier.

Publié le 12 Avr 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Alors que le mois d’avril ne fait que commencer, il a déjà sevré le Cameroun de quelques-unes de ses personnalités les plus connues : Cardinal Christian TUMI, Sa Majesté Alim HAYATOU, professeur Gervais MENDO ZE, Princesse Rabiatou NJOYA, Nfon Victor ESEME MUKETE, Ministre Martin Aristide OKOUDA, Monsieur Ferdinand OYONO MBIA.

Sinotables vous présente quelques-unes de ces personnalités qui ont définitivement quitté la scène le weekend dernier.

Nfon Victor MUKETE

Nfon Victor ESEME MUKETE est décédé le 10 avril 2021 à l’hôpital général de Yaoundé des suites de maladie. Il était âgé de 103 ans.
Nfon Victor ESEME MUKETE, né le 15 novembre 1918 à Kumba, chef supérieur des Bafaw, doyen d’âge au sénat, est mort le 10 avril 2021 à l’hôpital général de Yaoundé des suites d’une longue maladie.
Il avait présidé entre 1960 et 1982 le conseil d’administration de la Cameroon Development Corporation (CDC), puis le conseil d’administration de la Cameroon Telemunications (CAMTEL) jusqu’en 2018 avant de renoncer à cette fonction.
Le paramount chief (chef suprême) de Bafauw, Nfon Victor MUKETE, est le PDG des plantations de la Mukete Estates Ltd créées en 1910 par son père. En 2020, Chief Victor MUKETE avait cédé son trône à son fils EKOKO IV MUKETE. Une petite leçon, sans doute, à ses camarades du pouvoir qui sont au pouvoir depuis plusieurs décennies et n’ont pas fini de nourrir l’ambition de rempiler.

Guillaume OYONO MBIA

Guillaume OYONO MBIA, un grand auteur dramatique camerounais est décédé le 10 avril 2021à Yaoundé. Il était né le 2 mars 1939 à Mvoutessi II, Commune de Zoétélé, département du Dja-et-Lobo, dans la région du Sud.
Guillaume OYONO MBIA est auteur de plusieurs œuvres dont la plus populaire est, sans doute, « Trois prétendants… Un mari ». Cette pièce de théâtre publiée en 1964 a pendant plusieurs décennies été inscrite au programme scolaire dans le sous-système francophone. Elle avait remporté en 1970 le Prix El Hadj Ahmadou Ahidjo.
« Jusqu’à nouvel Avis » (1970), « Notre fille ne se mariera pas » (1972), « Chroniques de Mvoutessi 1, 2, 3 » (1971, 1971 et 1972), « Le train spécial de son Excellence » (1979), etc.
L’auteur de la pièce théâtrale à succès « Trois prétendants un mari », a été enseignant à l’université de Yaoundé, est décédé samedi 10 avril 2021 à l’âge de 82 ans. Guillaume OYONO MBIA avait reçu le en 20214 le Grands prix des associations littéraires du Cameroun.

Princesse Rabiatou NJOYA

Née en 1945, la princesse bamoum Rabiatou NJOYA épse NSANGOU est décédée le 9 avril 2021. Elle était la présidente d’une fondation caritative et l’auteur de plusieurs œuvres littéraires dont « Les Cloches du Prédateurs », «Raison de Royaume Suivi de Haute trahison», « La Dernière aimée », entre autres.
C’est un communiqué du palais royal Bamoum qui a annoncé, vendredi dernier, la triste nouvelle du décès de Momanfon-nshüt MAMBOUNE NJOYA Rabiatou. Ses obsèques ont été, en même temps, annoncées pour samedi 10 avril.

Martin Aristide Léopold OKOUDA

Martin Aristide Léopold OKOUDA est décédé vendredi 9 avril 2021 à Paris en France des suites de maladie. Il fût successivement ministre Chargé de Mission à la présidence de la République, ministre des Investissements publics et de l’Aménagement du territoire, ministre des Travaux publics). Il était âgé de 70 ans.
Martin Aristide Léopold OKOUDA était diplômé de Sciences Po de Paris et de l’Institut d’administration des entreprises de Paris. Avant d’intégrer le gouvernement en tant que ministre, il a servi en 1987 comme chargé de mission au cabinet du président de la République, puis en 1991 comme Conseiller spécial du Premier ministre SADOU HAYATOU.
Martin Aristide Léopold OKOUDA est membre titulaire du Comité central du RDPC.

Augustin Roger MOMOKANA