Santé – lutte contre la Covid-19: la vaccination a commencé dans deux hôpitaux de Yaoundé.

Publié le 12 Avr 2021 par SINOTABLES

Spread the love

La ville de Yaoundé, le Centre de prise en charge des malades de la Covid-19 (ORCA) et l’Hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique, sont depuis ce lundi matin les théâtres de la vaccination contre la covi-19. Le ministre de la santé publique, Manaouda Malachi s’est fait vacciner en ouverture de cette campagne.

L’ambassadeur de Chine au Cameroun, Wang Yingwu, et le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachi, ont signé le document de réception du don de 200 000 doses de Sinopharm COVID19 vaccin au Cameroun. C’était en présence du premier ministre, chef du gouvernement, Chief Joseph DION NGUTE qui, pour le compte de l’Etat du Cameroun a réceptionné le vaccin. Il s’agit d’un don de la Chine au Cameroun.

«Le Premier Ministre Joseph Dion Ngute a déclaré qu’il était prêt à prendre sa dose de vaccin dès que possible car c’est le moyen le plus approprié pour se protéger contre ses maladie qui fait des ravages depuis plus d’un an », a rapporté le CRTVweb.

Les 200 000 doses de vaccin ont été réceptionnées dimanche 11 avril 2021 à l’aéroport international de Yaoundé N’simalen par le ministre de la Santé publique. En plus du Premier ministre, cette cérémonie a eu pour témoins le des Transports, le Délégué général à la Sûreté nationale et le Secrétaire d’État à la Défense chargé de la Gendarmerie nationale et les autorités administratives du Mfoundi, de la Mefou-et-Afamba.

Le Cameroun dispose depuis dimanche de 200. 000 doses de vaccin Sinopharm contre la COVID-19. Ce vaccin sera distribué dans les prochains jours. Si l’on s’en tient à l’entretien du ministre de la santé publique avec Jean Blaise TAGNE, le personnel de santé est une priorité. Mais les personnes ayant des comorbidités ex: hypertension, diabète, les personnes âgées de plus de 50ans, les autres catégories à risque comme le personnel de sécurité, les enseignants, et enfin les personnes volontaires sont les principales cibles.

« Le Premier Ministre a reçu de manière symbolique un carton de vaccin qu’il a transmis au Ministre de la santé. Joseph Dion Ngute a affirmé que pour l’administration du vaccin, la priorité est donnée aux personnels de santé », affirme CRTVweb.

Le Cameroun n’est pas le premier pays à devoir administrer le vaccin de Cinopharm à sa population. Plusieurs autres pays dans le monde ont opéré le même choix de ce vaccin dont on dit les conditions de conservation moins contraignantes que les autres.

Photo : CRTVweb

Augustin Roger MOMOKANA