Menoua : la rénovation de l’Office de Tourisme de Dschang a enfin commencé.

Publié le 16 Avr 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Le maire de la Commune de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU, a procédé mercredi à la pose de la première pierre en vue de la rénovation de l’Entrée du Marché A.

« Le Challenge pour nous est de retravailler, de manipuler cette façade sans toutefois dénaturer ce savoir-faire traditionnel qui valorise cette ville. Il y’a la technique de paille qui est utilisée, les façades coniques. Nous avons essayé de conserver cela en essayant de rehausser le standard de la façade tout en conservant cette technique pleine de symboles. Et surtout qu’une fois cela fait, qu’elle puisse résister dans le temps», décrit l’architecte. » Le maire de Dschang.

La cérémonie a vu les présences aux côtés du maire de Dschang de Bernard ZEUTIBEU, directeur de l’Office régional de tourisme de l’Ouest (ORTOC), et de Stéphanie DONGMO, Directrice des Opérations de la Route des Chefferies.

Cette rénovation de la place mythique de notre ville va se faire en étapes. D’abord l’aile gauche qui abrite l’Office de Tourisme de Dschang.

La Route des Chefferies a bénéficié d’une subvention de l’Agence Française de Développement (AFD) d’un montant global de 1, 3 milliards , pour la conservation et la valorisation du patrimoine culturel, naturel et créatif de la région de l’Ouest-Cameroun.

C’est dans cette subvention qu’elle a prévu 3,2 millions francs CFA pour la rénovation de l’OTD. Somme à laquelle la mairie de Dschang a décidé d’ajouter 3,5 millions francs CFA en vue de donner à ce chantier une plus fière allure.

La première phase des travaux concerne la rénovation de la façade de l’OTD. L’extension au reste de l’architecture suivra plus tard.

Ces travaux consiste en l’aménagement de l’espace d’accueil de l’OTD; au relooking de la façade principale, au revêtement intérieur, du remplacement des sanitaires.

« Vous savez, il ne faut jamais oublier que ce marché est plein d’histoire; ces cases coniques-là ont beaucoup de significations. Donc il n’est pas question d’enlever ces toitures mythiques pour les remplacer par des tôles simplement ordinaires. Donc la réhabilitation a pour objectif d’adapter cette construction au temps et de donner une nouvelle visibilité à ce marché qui est l’un des éléments fondamentaux du tourisme que nous avons dans la ville de Dschang », a indiqué le maire Jacquis KEMLEU TCHABGOU.

Le marché A a été construit au début des années 30 par l’administration française qui souhaitait, faute de pouvoir conduire ses invités dans l’hinterland, leur permettre à travers cette architecture, immersion dans la pratique architecturale bamiléké.

Après la ville de Dschang, l’ORTOC va poursuivre son déploiement dans les 7 autres départements de la région de l’Ouest à l’effet de réaliser un financement similaire en vue de l’ouverture d’un office de tourisme.

Pour mémoire, l’Office de Tourisme de Dschang est le tout premier établissement du genre en Afrique centrale. Datant de juillet 1998 il est le fils ainé de la coopération décentralisée entre Nantes et Dschang.

Photo : Commune de Dschang

Augustin Roger MOMOKANA