Menoua: la brigade des recherches de Dschang démantèle un gang spécialisé dans le vol des motos.

Publié le 29 Avr 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« Depuis pratiquement trois à quatre mois la ville de Dschang et ses environs subissent des soubresauts de vols de motos. Dans la journée du 27 avril 2021, ayant eu un renseignement dans le village Bamendou j’ai instruit le commandant de brigade de recherche, Monsieur MBINDI Victor Bertrand, de se rendre sur les lieux avec ses éléments. Arrivés sur les lieux ils ont mis la main sur les présumés voleurs », a expliqué le lieutenant MENGATA Jean Daniel, ci-devant Commandant de la Compagnie de gendarmerie de Dschang par intérim.

L’ambiance était inhabituelle à la Compagnie de gendarmerie de Dschang ce mercredi 28 avril 2021. Non pas que les gendarmes étaient en fête comme cela arrive souvent, mais parce que ce lieu a été pris d’assaut par des conducteurs de moto taxis et des badauds.

Pour cause, la brigade des recherches a mis la main sur un gang de malfaiteurs dont la spécialité est l’agression à mains armées et vol des motos. Ceci grâce à la collaboration de quelques mototaximans qui, appelés au téléphone pour venir à Bamendou réaliser une affaire juteuse de moto ont cru devoir alerter les bérets rouges alors qu’ils se trouvaient déjà en possession d’arguments palpables.

Renseigné par des citoyens avisés le commandant de la brigade des recherches de Dschang, sous instruction du commandant par intérim de la compagnie de Dschang, a lancé depuis mardi un vaste ratissage dans les arrondissements de Dschang, Nkong-Ni, Penka-Michel, et à Bafoussam.

Cette opération a permis à l’adjudant-chef MBINDI Victor Bertrand et ses éléments de saisir près d’une dizaine de motos et de neutraliser quatre suspects.

Le cerveau du gang, un certain NGAMENI SOBGAKO Rodin, alias Pako, et quatre de ses compagnons ont été cueillis respectivement à Bamendou Léo, Bamendou lumière, Carrefour Fotou à Fokamezo, tandis qu’une moto a été récupéré, heureusement, ce mercredi à la gare routière de Bafoussam où elle avait été chargée dans un car en partance pour Yaoundé.

« Le chef de gang au nom de NGAMENI SOBGAKO Rodin alias PAKO, âgé de 23 ans, a été pris dans sa maison avec deux motos. Et l’ayant interrogé il nous a conduits vers ses complices. C’est ainsi que nous avons eu à prendre monsieur TIODA Francis âgé de 31 ans, ZEUMO DOUAGNE Michel âgé de 27 ans, et TSOPGNY TSAFACK Clarence âgé de 27 ans. Ceci nous a permis de prendre 4 motos chez eux», a expliqué le commandant de Compagnie à Sinotables.

Ces individus qui ont tenté de faire usage d’armes dont un pistolet automatique de fabrication artisanale au moment de leur interpellation croupissent dans les cellules de la gendarmerie de Dschang. Leur exploitation poursuit son cours et les bérets rouges de Dschang espèrent à travers obtenir plus de renseignements pour pouvoir fouiner davantage afin de poursuivre le ratissage qui, dit-on, dépasserait les limites du département. Ceci en vue de la stopper un phénomène qui, dans certains cas, s’est achevé par la mort d’homme.

« Ce gang fonctionnait avec un pistolet automatique de fabrication artisanale que nous avons pris avec deux cartouches de munitions. En dehors de cette arme ils possédaient des armes blanches, en l’occurrence une machette et deux couteaux de type poignard », précise le lieutenant MENGATA Jean Daniel.

L’on se souvient il y a un an, la ville de Dschang avait été réveillée un matin par le deuil à cause de l’assassinat d’une moto taximan surnommé Dallas. Le passager qu’il avait transporté au niveau de l’immeuble Zébazé pour Douzem l’a poignardé à mort, au niveau de Johnny Baleng, à Bafou, avant de fondre dans la nature avec sa moto. Cette moto figurerait parmi celles retrouvées depuis hier.

En présentant son butin de guerre à la presse et à la population massée le long de la clôture de la Compagnie de Dschang, le Lieutenant MENGATA Jean Daniel a exprimé sa gratitude aux citoyens et réitéré l’appel pour une collaboration accrue. Cela permettrait d’assainir la cité de ces malfrats qui sèment la terreur et la désolation à leur passage. Pour la sécurité et le bien de tous.

« Des investigations au bureau nous ont permis de constater qu’il s’agit d’un vaste réseau qui s’étend sur Bafoussam. C’est ainsi que s’étant rendu à cet effet à Bafoussam, le CB des Recherches a pu récupérer deux autres motos. Ce qui fait qu’au total nous avons sept motos récupérées. Nous sommes entrain d’investiguer davantage », poursuit le commandant de Compagnie.

Le commandant de Compagnie a été prescrit aux brigades de la Menoua la vigilance, le renseignement prévisionnel, la lutte contre le grand banditisme, en dehors des missions régaliennes de la gendarmerie.

Pour l’adjudant-Chef MBINDI Victor Bertrand « nous n’avons aucune excuse pour des gens qui n’ont aucun respect pour la vie humaine. Ils tuent leurs semblables pour emporter leur moto ». Raison pour il promet de donner le meilleur de lui pour garantir une vie paisible aux citoyens de Dschang.

Augustin Roger MOMOKANA