Communautés : Sa Majesté Momo Soffack 1er et sa Communauté de Yaoundé enterrent (finalement ?) la hache de guerre.

Publié le 04 Mai 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Selon nos sources concordantes, un groupe de cinq chefs de village sont partis de Dschang pour Yaoundé où ils ont tenu une séance de travail lundi soir avec la communauté Foto de Yaoundé. Ces chefs de 3e degré étaient des émissaires du Roi MOMO SOFFACK 1er.

On ne pouvait rêver mieux que d’un dénouement rapide de cette crise qui perdurait et écorchait l’image du groupement Foto. Crise opposant la communauté Foto de Yaoundé et ses environs à Sa Majesté MOMO SOFFACK 1er le roi des Foto, dans le cadre de la désignation du chef de cette communauté dans la capitale politique du Cameroun.

Après des semaines de tension, d’incertitudes et d’angoisse de part et d’autre, la paix pointe à l’horizon depuis lundi soir. C’est en tout cas la lecture que fait Sinotables des conclusions de la séance de travail que les émissaires du Roi MOMO SOFFACK 1er ont eue lundi avec la communauté Foto installé à Yaoundé et les villes environnantes.

C’est sa majesté qui a donné le ton, prenant à contrepieds la communauté de Yaoundé. En effet, Sa Majesté MOMO SOFFACK 1er a resolué de mettre un terme à la fronde. Raison pour laquelle il a envoyé des émissaires-et pas n’importe qui- à la rencontre la grande communauté Foto de Yaoundé et ses environs connue sous le nom Communauté Foto de Yaoundé et ses environs (COFOYE).

Ces émissaires, tous des chefs de village dans le groupement Foto qui est une chefferie supérieure de 1er degré, ont amplement discuté avec la communauté dans la soirée du lundi 03 mai 2021.

Selon nos sources Fona, Fodenkop, Fowalevonli, Fowameffet et Fositeu ont longuement échangé avec la communauté qui, « avec tout le respect que nous devons à Sa Majesté notre roi », n’accepte pas que son chef soit désigné au lieu d’être élu. Ainsi leur fête du 8 mai demeure maintenue. Ce qui signifie logiquement que la concertation royale du 12 mai ne serait plus à l’ordre du jour.

Cette prise de position, que d’aucuns qualifient de radicale, corrobore l’intention de Sa Majesté lorsqu’il dépêche ses émissaires à Yaoundé. Il n’y avait pas meilleure façon pour le roi MOMO SOFFACK 1er de dire à son peuple « Je vous ai compris ! Agissez de sorte que l’honneur et l’intérêt du groupement Foto passent avant tout»: nous lui prêtons ces termes afin de clarifier notre analyse.

Notre analyse découle de la qualité des émissaires du roi. Chacun de ces chefs de village a une communauté représentative bien structurée conduite par quelqu’un qui a été élu par les adhérents.

Cet article a été rédigé à partir des éléments recueillis auprès plusieurs membres de la communauté Foto qui souhaitent que « Sinotables qui a publié un article sur la crise née du processus de désignation du chef de la communauté Foto de Yaoundé et ses environs renseigner ses lecteurs quant aux dénouement de cette affaire ».

Augustin Roger MOMOKANA