Cameroun – Démission du MRC : Christian Fouelefack réfute les « ragots » de Mballa Nti et s’explique.

Publié le 20 Mai 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Christian FOUELEFACK, le secrétaire de la coordination du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) Menoua, n’a pas claqué la porte. Il aurait été contraint de démissionner. Au-delà de tout ce qui est raconté, la vérité c’est que cette démission est un acte personnel mûrement réfléchi.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 20 mai 2021.

« Tout ce qui tourne autour des pressions c’est des bêtises. C’est parce que les gens ne me connaissent pas. Vous imaginez le recteur venir me voir pour me menacer sans que je puisse l’afficher ? Vous imaginez le ministre de l’enseignement supérieur revenir vers mois après ce que je lui ai déjà fait ? Les gens racontent des bêtises » Dr Christian FOUELEFACK à Sinotables.

L’actualité politique camerounaise cette semaine est coiffée par la démission lundi 17 mai 2021 de Docteur Christian FOUELEFACK. L’homme politique et enseignant d’Histoire à l’Université de Dschang a annoncé, via sa page Facebook, sa démission du parti du Professeur Maurice KAMTO.

Selon Patrice MBALLA NTI, militant du MRC à Ebolowa, Dr FOUELEFACK du MRC résulte des « pressions multiformes subies depuis 1 an par ce dernier de la part d’un Ministre d’Etat et d’un Recteur d’Université. »

La lettre de démission publiée par Dr Christian FOUELEFACK, ne transpire aucune note de regret : « Tout en retenant le meilleur de cette adorable aventure, je vous souhaite du COURAGE pour la suite ».

Cet au revoir de Dr Christian FOUELEFACK à ses compagnons du MRC ne laisse pas supputer, comme certains ont cru faire, qu’il va chuter au RDPC ou dans le parti(Alliance patriotique et républicaine) de Célestin DJAMEN légalisé récemment et dont le gros des militants est constitué des transfuges du MRC.

Patrice MBALLA NTI est convaincu que Docteur Christian FOUELEFACK a, à cause de sa jeunesse, cédé aux pressions d’un gouvernement qui lui agite la menace de le radier des universités au cas où il persisterait à rester dans les rangs du MRC.

« Une erreur de jeunesse, en rapport avec son parcours académique, aurait été instrumentalisée pour le menacer de radiation du corps des enseignements du supérieurs », par conséquent « il aura finalement cédé face au chantage de ce régime ignoble… »

Contacté par Sinotables, Docteur Christian FOUELEFACK n’a pas souhaité commenter sa décision. Toutefois il a marqué son étonnement des « ragots » colportés par le « camarade » Patrice MBALLA NTI.

«Je ne connais pas ce camarade-là ni d’Adam ni d’Eve. Et il est le seul responsable de ses élucubrations », a réagi Christian FOUELEFACK à Sinotables. Il pense avoir apporté au MRC ce qu’il a pu. Par conséquent il ne pouvait ni salir ni ternir l’image du parti, comme l’auraient fait ou souhaité certains, au moment de s’en aller.

Voilà ce qu’il a dit. Il n’a rien dit par rapport à son avenir politique. On attend pour voir la suite sur le terrain.

Augustin Roger MOMOKANA