Comment naissent et meurent les usines de fabrication des fake news ?

Publié le 31 Mai 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Le fake news, ou encore fausse nouvelle, ou encore information fallacieuse est un gros mensonge que quelqu’un se cache dans sa chambre pour tisser et jeter dehors. Les gens qui sont dehors sont comme des chiens affamés qui attendent le moindre os.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 31mai 2021.

Pour quoi quelqu’un peut-il inventer une fausse nouvelle ?

On est à l’ère des réseaux sociaux où même une souris intelligente peut finir par avoir le plus grand chat du village. Quelqu’un monte le fake news pour se faire connaitre, pour briller comme disent les jeunes.

Qui sont ceux qui fabriquent les fausses nouvelles ?

Il y a les adultes. Mais les jeunes sont les plus dangereux. Ils ont le sang dans les yeux. Parmi ces jeunes, on a ceux qui s’autoproclament influenceurs ou influenceuses. Ils ont besoins d’avoir une importante colonie de suiveurs. Ils font ça pour influencer ces imbéciles. Mais il y a aussi une catégorie de journalistes qui restent dans leur bureau et racontent ce qui s’est passé dans la ville. Ils ne s’y sont pas rendus, mais ils croient tout savoir à partir d’un simple coup de fil ou d’un post fait par un vulgaire internaute.

Avez-vous un exemple de fabriquant de fake news ?

Ils sont nombreux ces gens qui ne nous empêchent de dormir. Il y a quelques années, un gars en service dans un quotidien paraissant à Douala, il est réputé être chroniqueur judiciaire, avait fait un compte rendu d’audience. Dans son texte il a écrit que Polycarpe ABAH ABAH s’est présenté à l’audience en gandoura blanche. Quand l’article a paru le monde entier a crié « menteur ! Menteur ! ABAH ABAH n’est même pas venu au tribunal ce jour-là. Il avait oublié que bon nombre de ceux qui achètent son journal vient au tribunal pour vivre le procès en direct.

Comment procèdent-ils pour fabriquer le fake news ?

Ces gars sont très intelligents. Ils savent que les gens ont faim de choses croustillantes et exceptionnelles. Celui qui avait écrit que Michel Lagarde est la fille de Marcel Lagarde et qu’elle est née à Dschang avait fait fort. Ses lecteurs étaient même fâchés parce qu’elle n’est jamais revenue à Dschang pour voir comme les gens ont saccagé le patrimoine laissé par son père.

Dites-nous comment on fabrique les fake news.

Nous allons prendre un exemple qui peut passer rapidement et faire un écho mondial. Tu connais Chief Joseph DION NGUTE ? C’est le premier Ministre du Cameroun. Tu connais la chanteuse Céline Dion ? C’est une musicienne québécoise. Alors quand tu regardes leurs noms, tu constates que chacun d’eux s’appelle DION. Si tu dis qu’il s’agit de quelqu’un et de sa femme, les gens vont te crier dessus « Menteur ! Menteur ! » Si par contre tu leur expliques que DION NGUTE avait une sœur ainée et que cette sœur avait été mariée à un blanc avec qui elle a mis au monde une fille qui est Céline DION, ils vont te croire. Ils vont te croire parce que c’est compliqué pour eux de vérifier cela. Ton information-là va même faire la une des grands journaux à travers le monde.

Et comme les gens vont croire à ça, ça va faire quoi ?

Les uns vont aller au-delà de croire et commencer à faire des réflexions du genre : « elle est même camerounaise par sa maman et elle n’est jamais venue donner le moindre spectacle pour ses frères et sœurs au Palais des sports. Elle n’aime pas le pays de sa mère. Ses parents y sont pour quelque chose. Vous voyez comment Mbah A Mouté, le fils de Camille a envoyé de nombreux jeunes basketeurs aux Etats-Unis ? Céline pouvait en ce qui la concerne envoyer des fils du mboa au Conservatoire de du Montréal. Ce n’est pas la sorcellerie ça, mon frère ? »
D’autres vont faire plus fort. Ils vont crier sur Chief Joseph DION NGUTE que « Voyez-le ! il a l’argent comme ça il ne veut pas que sa nièce vienne jouer au Cameroun parce que si elle vient on découvrira qu’elle est sa sœur. Elle lui fera ombrage. Ce monsieur-là n’est pas sérieux. Il veut être grand seul. Tu sais leurs secte là…»
Une troisième catégorie va chercher à avoir le contact de l’un des deux « frères ». Son problème c’est l’argent. Elle va appeler pour se présenter comme un membre éloigné de la famille. Et si on lui prête attention il va raconter des histoires dans lesquelles aucune de ces personnalités ne se reconnaitre comprendre.

Et que faire voit une infox?

Il faut bien se comporter. Si tu n’es pas attentif l’infox va te faire. Si tu es correct, tu vas entreprendre de vérifier ce genre de publication. Et ce faisant tu vas te rendre compte qu’elle est fausse. Oui ! C’est faux même si les deux personnalités ont le patronyme DION. Il existe des machines pour vérifier ce genre de choses. Mais les machines ne découvrent toujours pas la vérité.

En conclusion ?
Le Fake News ou le Kongossa n’est pas bien. C’est un poison qui tue celui qui le consomme avant de se retourner contre celui qui l’a fabriqué. Si vous le voyez quelque part, fuyez jusqu’à ce que la poussière se lève. Je vous l’ai et à bon entendeur…

Augustin Roger MOMOKANA