Politique : Christian Fouelefack menace d’ester le trésorier du MRC en justice.

Publié le 22 Juin 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 22 juin 2021.

« Ceux qui me soutiennent parce que je suis engagé pour le changement dans ce pays ne cesseront de me soutenir que lorsque j’aurai dit que je ne suis plus pour le changement dans ce pays. Ils savent que j’ai le droit de réinventer ma façon de mener ce combat, qu’une seule chapelle politique ne détient pas le monopole du combat pour le changement, qu’on peut mener ce combat de mille façons. »

Christian FOUELEFACK pense que sa personnalité est trainée dans la boue pour une histoire de t-shirt qu’il a lui-même financé pour assurer la promotion du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) du temps où il était le secrétaire de la coordination départementale de la Menoua.

Après sa démission Christian FOUELEFACK a demandé au trésorier de la fédération département du MRC de lui dresser le bilan de la vente de 5000 t-shirt dont il a personnellement assuré le financement. Il en est résulté qu’il en restait 3200 t-shirt. Il les a récupérés dans un sac. Quelques temps après le trésorier, par huissier de justice l’a sommé de remettre les t-shirt.

Il se passe que Christian FOUELEFACK avait contacté le président de ce parti, en la personne du professeur Maurice KAMTO, pour lui proposer de voir comment lui restituer tout l’argent qu’il a déboursé pour préfinancer les activités du parti.

« Il ne s’agissait ni d’un don encore moins d’un investissement à rentabiliser (…) il s’agissait d’une démarche stratégique et clairvoyante que j’avais pensée afin que le MRC-Menoua dispose de gadgets suffisants au moment des échéances électorales qui pointaient à l’horizon ».

Interrogé sur son avenir politique et insistant sur la rumeur selon laquelle il aurait été approché par Célestin DJAMEN, Christian FOULELEFACK s’est plutôt montré très discret, même s’il dit devoir poursuivre le combat pour le changement commencé avec le MRC. On verra. Laissons le temps nous edifier.il faut attendre que je déroule ma feuille de route selon le timing qui me convient », a-t-il répondu à Sinotables.

Augustin Roger MOMOKANA