Médicaments Covid-19 : la Commission nationale du médicament a donné son avis favorable au « COROCUR ».

Publié le 14 Juil 2021 par SINOTABLES

Spread the love

La Commission nationale du médicament a donné un avis favorable pour la mise sur le marché du « COROCUR » destiné au traitement contre le Covid-19. Plus de 1500 personnes ont été guéries grâce à ce médicament.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 14 juillet 2021.

« Les Camerounais vont le savoir. Nous avons proposé un coût situé entre 5.000 et 10.000 Fcfa le flacon, pour permettre à ce que tout le monde puisse avoir le produit aisément », a indiqué son inventeur,Dr YAGNIGNI MFOPOU Eugène .

Un nouveau médicament contre le coronavirus vient d’être validé par la Commission nationale du médicament, a indiqué le ministre de la santé publique, Docteur MANAOUDA MALACHIE, dans une lettre à Dr YAGNIGNI MFOPOU Eugène dont copie circule sur les réseaux sociaux.

Le « COROCUR, poudre sèche de thymus vulgaris » est un Médicament Traditionnel Amélioré. Il a été reconnu par commission nationale du médicament comme étant un « adjuvant au traitement du Covid-19. » Ce médicament n’est efficace que pour les personnes qui commencent à faire la maladie.

La décision du ministre de la santé publique fait suite aux conclusions de la tenue du 17 au 19 mai dernier de la session de la Commission nationale du médicament qui a donné un avis favorable à la requête du groupe inventeur du COROCUR. « Le produit marche et n’a pratiquement aucun effet indésirable ».

Ce médicament dont l’autorisation de mise sur le marché couvre la période de trois (03) ans à compter de juillet courant est un produit de Dr YAGNIGNI MFOPOU Eugène et les Promoteurs de la Bonne Santé.

« (…) c’est la poudre sèche d’une plante naturelle. Nous avons extrait, nous avons pu conditionner la substance active pour la conditionner dans un flacon de 60ml qu’un patient prendra suivant la posologie indiquée », a expliqué Dr YAGNIGNI MFOPOU Eugène à notre confrère Le Jour.

Augustin Roger MOMOKANA