Spectacle : la Compagnie Cinéma-Théâtre Arc-En-Ciel vous invitera bientôt pour « Le Patriote ».

Publié le 14 Juil 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 14 juillet 2021.

Dschang est un pays extraordinaire. Au plan artistique des choses sont concoctées souvent ici qui font jalouser les gens de Yaoundé et Douala. C’est que grâce à l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang (AFCD) et à l’Université cette ville est devenue un gisement d’artistes de génie et une académie du cru.

« Depuis un certain temps nous sommes témoins des discours clivant beaucoup plus sur les réseaux sociaux mais également dans notre quotidien. Ces discours qui entrainent la haine des uns contre les autres a attiré notre attention. Et nous nous sommes dit que nous ne pouvons pas être entrain de jouer de la lyre pendant que Rome brûle ».

A l’heure où nous vous parlons, DONGMO SOPGIO et sa compagnie Cinéma-Théâtre Arc-En-Ciel créée en 2018, rentre en cuisine dès ce 15 juillet 2021. Ils y passeront 30 jours. Trente jours pendant lesquels ils vont enfanter un spectacle de théâtre qui a pour nom « Le Patriote » et pour thème « Patriotisme ».

Ce sera du lourd et du costaud. Par le thème qui reflète la préoccupation majeure du Cameroun tout entier. Comment pourrait-on devenir un pays émergent à l’horizon 2035 si les fronts de l’Extrême-Nord contre Boko Haram, de l’Est contre les réfugiés centrafricains, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest contre les sécessionnistes anglophones persistent et continuent de faire des victimes parmi les forces du maintien de l’ordre et de sécurité d’une part, et les populations d’autre part ?

C’est en tout cas la question à laquelle la Compagnie Cinéma-Théâtre Arc-En-Ciel va tenter de répondre au cours de sa résidence de 30 jours. Une résidence de création rendue possible grâce aux appuis multiformes de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang. Cette alliance qui jure par l’inclusion depuis l’arrivée de son conseil d’administration en place depuis octobre 2020.

« Pour administrer l’Alliance franco-camerounaise de Dschang il faut du génie. Mais le génie seul ne suffira pas. Il faut des génies. Toutes les personnes qui gravitent autour de l’Alliance sont des génies. Elles sont des ressources susceptibles lorsqu’elles sont mobilisées de pouvoir nous apporter ce dont nous avons besoin pour que notre mandat soit rayonnant, éclatant », pense Maître Albert DONGMO TSOBENG.

Ces gars ont, à l’occasion de la conférence de presse de présentation du projet, servi un extrait du spectacle en cours de création. Il s’agit d’un sketch qui souligne l’amour de la patrie qui hante un enfant de bonne famille. Un enfant qui, aurait pu rester à la maison pour jouir de la bombance du portefeuille de papa. Un amour de la patrie qui souffre des élans tribalistes des enfants de ce pays poussés par la haine de l’autre.

Dongmo Sopgio, metteur en scène et leader de la Cie Art-En-Ciel

DONGMO SOPGIO et son équipe nous ont donnés l’appétit et assis à table nous attendons d’être servis. Ce n’est pas un théâtre des salles, mais un spectacle de rues. Il sera porté par dix acteurs et mis en scène par un trio composé de DONGMO SOPGIO, FOMBA Hector et MEDJONANG DITCHOU.

« Nous avons senti qu’il y a quelque chose derrière cette compagnie. Nous avons goûté déjà la compagnie Arc-En-Ciel qui, tous les dimanches, nous gratifie d’une projection de films pour enfants. Monsieur DONGMO propose de très bonnes choses à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang, parmi lesquelles le projet « le Patriote » dont nous parlons en ce moment. Son projet a été traité et validé par les différentes instances de l’Alliance. »

Le rendez-vous est si grand que le directeur de l’AFCD,Jean Willy EKOM, le président Maître Albert DONGMO TSOBENG et les autres membres de cette institution présents à la conférence de presse n’ont pas pu masquer leurs émotions. Ainsi l’on sait déjà que « Le Patriote » ne sera pas seulement joué dans la Menoua, mais il tournera à travers le pays.

Augustin Roger MOMOKANA