Distinctions : le maire de Dschang, Jacquis Kemleu Tchabgou, célébré par le Baobab Africa Prize.

Publié le 05 Août 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Jacquis KEMLEU TCHABGOU passe pour être l’homme de l’année 2020 au Cameroun selon les journalistes qui ne cessent de le couronner. Le dernier prix en date lui a été remis le 2 août par Baobab Africa Prix.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 05 août 2021.

Il n’est pas de doute sur le choix de Baobab Africa Prize porté sur la personne du Maire de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU. Cette organisation regroupe plus de 200 journalistes à travers le monde.

C’est que la Commune de Dschang est depuis quelques années sur les feux des projecteurs, à cause de son projet de gestion des déchets ménagers. Un projet qui décroche des étoiles avec l’acquisition et l’installation du Val’Box, une usine de tri modulaire des déchets. Elle est la toute première en Afrique subsaharienne.

L’on ne va pas refaire l’histoire des trophées glanée depuis le mois de janvier. Le dernier en date remis en date du 02 août 2021 devant des conseillers municipaux, les journalistes et des collaborateurs du maire.

Depuis le pupitre dressé en amont à l’extrémité gauche de l’intersection entre le maire et ses adjoints, et le public, le président national du Comité du Prix Baobab Africa, Malcom Barnabé PAHO a eu ces mots à l’égard de Jacquis KEMLEU TCHABGOU :
« Voici l’homme, voici l’homme doté d’une rigueur managériale éléphantesque doublé à la célérité dans le traitement des dossiers gigantesques et triplé à l’amour pour la propreté dans la cité abrancadabrantesque. Voici l’homme qui lave la cité plus que le savon, nettoie la ville plus que le détergent et Rince Dschang plus que l’eau de javel. Voici l’homme qui aime le travail en équipe, collabore avec ses collaborateurs et synchronise avec les partenaires. Voici l’homme qui a un rythme qui pose une ambiance au travail qui repose et un dynamisme qui s’impose et appose l’acceptation de ses collaborateurs. »

Une présentation qui expose le défi qui attend le Maire de Dschang et ses collaborateurs. Car comme dit un adage, « ce n’est pas assez difficile d’arriver au sommet, le plus difficile est de s’y maintenir ». Jacquis KEMLEU TCHABGOU en est conscient puisque, modestement, il a dit à ses collaborateurs et aux conseillers que le prix « Excellence managériale Mairie » est plutôt dédié à l’ensemble de l’équipe de la mandature des défis.

Les maire de Dschang pose avec son prix avec à ses côtés ses adjoints et les représentants de Baobab Africa Prize au Cameroun

« Je souhaite que le personnel et les conseillers qui sont ici se félicitent de ce prix. Si l’opportunité ne nous avait pas été donnée de nous exprimer sur le plan local nous ne serions pas là aujourd’hui (…) On parle de la ville de Dschang parce qu’elle a des initiatives qui sont particulières. Vous avez parlé tantôt de cette fameuse unité de tri modulaire de tri des déchets qui fait courir désormais le monde entier. Nous étions à Kigali dans le cadre de l’AIMF (association internationale des maires francophones) : les gens viennent d’Asie, les gens viennent d’Amérique, les gens viennent d’Europe, les gens viennent d’Afrique…Et tout le monde était curieux de savoir ce qui se passait à Dschang ».

Le plus grand défis c’est, justement, de soutenir l’agence municipale de gestion des déchets (AMGED) à œuvrer davantage dans le sens de la collecte, du traitement et de la valorisation des déchets ménagers. Ces lauriers que l’on célèbre, aux dires du maire Jacquis KEMLEU TCHABGOU, sont aussi ceux de cette catégorie d’agents qu’il a lui-même baptisés les soldats des ordures. Barthélémy NDONGSON LEKANE et son équipe devraient s’en féliciter.

Augustin Roger MOMOKANA