Bafang : l’ordre rétabli après l’interruption de la circulation par les populations suite à l’assassinat d’un jeune homme.

Publié le 15 Août 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« Le règlement d’un litige foncier tourne au vinaigre à Bana et cause la mort du jeune Kamegni Tchayou Axel Loïc, tué par un élément de la Brigade de Gendarmerie de Bana. »

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 15 août 2021.

C’est autour de 1heure du matin, ce dimanche 15 août 2021, que les barricades posées samedi soir sur la voie publique à Bafang, chef-lieu du département du Haut-Nkam, ont été levées par des populations outrées après l’assassinat du jeune KAMENI Loïc par un homme en tenue de 26 ans.

Pour accéder aux manifestants révoltés par l’assassinat du jeune KAMEGNI TCHAYOU Axel Loïc, le gouverneur de la région de l’Ouest, AWA FONKA Augustine, a dû abandonner sa voiture pour parcourir une distance considérable à pieds.

KAMEGNI TCHAYOU Axel Loïc a été abattu, à bout portant, samedi après-midi, par un élément de la brigade de gendarmerie de Bana. Une vidéo du jeune homme de 30 ans agonisant a été publiée sur les réseaux sociaux; ce qui a révolté les populations qui se sont mobilisées pour semer « le chao ».

Pour cause, le commandant de la brigade de Bana et un de ses éléments se sont transportés sur le terrain à l’effet de constater une intrusion dans le terrain d’un citoyen qui serait venu se plaindre chez eux. Y étant ils sont tombés sur KAMEGNI TCHAYOU Axel Loïc. Ce dernier qui tenait une machette ne leur aurait pas permis de s’enquérir des raisons de sa présence dans ce terrain. C’est ainsi qu’il se serait jeté sur le commandant en civile pour essayer de lui trancher la main. Face à cette situation le gendarme qui accompagnait le commandant a fait usage de son arme. Malheureusement le jeune homme a été mortellement atteint par la balle.

« Lorsque le gendarme va ouvrir le feu, ça sera la panique totale sur le site du litige. Le commandant sera dépouillé de tous ses biens. Parmi lesquels une somme de 195.000 FCFA, ses téléphones portables, son arme et sa voiture sera brûlée. C’est grâce au sous-préfet de Bana et certains usagers, que le commandant de brigade et son élément, ont pu être extrait de la foule », selon Mimi Mefo infos.

En réaction à ce crime, les populations ont transporté le corps de KAMEGNI TCHAYOU Axel Loïc pour se rendre à Bafang, plus précisément au niveau de la chefferie, où elles l’ont couché sur la chaussée, barrant arrêtant ainsi la circulation à tout véhicule. Cet acte a provoqué un bouchon indescriptible sur cette route qui rallie douala à Bangangté et Bafoussam, et vice-versa.

Le corps du jeune compatriote a été déposé à la morgue de Bafang, et des enquêtes ouvertes pour établir les responsabilités. Les manifestants n’ont aucune nouvelle du présumé meurtrier qui s’appellerait Ndi Aboubacar. En ce qui concerne l’Adjudant-chef Mbi Mbang, il a été admis en soins à l’hôpital dans un hôpital de Bafang.

Lire le Communiqué du Préfet du département du Haut-Nkam.


Augustin Roger MOMOKANA