Communautés : Comment cela a-t-il pu arriver à Nteuh Foto ?

Publié le 24 Août 2021 par SINOTABLES

Spread the love

On dirait qu’un diable se promène dans le groupement Foto, agitant une espèce de poudre qui sème la discorde dans les âmes. Rien ne va plus. Les jours passent et les crises s’accumulent les unes sur les autres.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 23 août 2021.

La crise qui oppose sa Majesté MOMO SOFFACK 1er à sa communauté de Yaoundé et ses environs n’est pas encore à son dénouement, encore moins celle qui déchire la diaspora Foto monde dont le président a été déchu pour dictature.

Ces dossiers sont encore pendants sur la table et Sa Majesté doit maintenant se rendre dans le village Nteuh, à quelques encablures de Général Express à Foto, pour régler une crise que personne ne peut expliquer. Parce que ne comprenant pas quel diable a pu piquer Ndi Nkem Nteuh, le chef de ce village.

Sa Majesté a craqué samedi dernier. Sa population se demande s’il n’aurait pas, par hasard, léché la sève des raphiales. Si non comment peut-on être autant mal à l’aise, impoli et irrespectueux vis-à-vis son peuple?

Ce qui s’est passé samedi dernier est tout simplement regrettable. Ce n’est pas ce que l’on peut attendre d’un leader communautaire comme Ndi Nkem Nteuh. Un chef ne se comporte pas comme cela a été son cas samedi 14 août 2021. Le chef c’est la noblesse dans les actes et les propos. Même si on a les poches vides.

Ndi Nkeum Nteuh a piqué une telle colère qu’il s’est emporté. S’adressant sans le moindre grain de respect à ses élites et à toute la population réunie. Il a débité une litanie d’accusations vis-à-vis de la communauté qui, disait-il, « n’a jamais rien fait pour moi depuis que je suis au trône », avant de se retirer dans ses appartements privés, abandonnant ainsi son peuple mobilisé pour le congrès du village.

Le village stupéfait et surpris par cette attitude méconnaissable de son chef est resté là pendant quelques minutes, oublieux dans le noir de la nuit traversé par la faible lueur des lampes incandescentes ; avant de se disperser comme des gens seuls dans une île déserte et sans issue. Chacun a regagné le chez soi sans prévenir ni son voisin ni son épouse. Et le congrès qui devait se poursuivre le lendemain n’a plus eu lieu.

Nteuh est une sous chefferie du groupement Foto, dans l’arrondissement de Dschang. Ce village qui se trouve dans le périmètre urbain de Dschang est accessible à partir de Nzong et de Leffé. Ce n’est pas un village comme les autres car il a la chance d’avoir donné au Cameroun l’un des tous premiers ingénieurs agronomes de son histoire. Il a également la réputation d’être le village de celui-là qui inspira au Cameroun le jeudi de propreté.

Augustin Roger MOMOKANA