Gabon : la femme de ménage de l’ambassadrice du Cameroun s’enfuit avec des centaines de millions francs volés.

Publié le 01 Sep 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Le coup de vol a eu lieu dans la journée du vendredi 27 août 2021 dans la résidence de l’ambassadeur du Cameroun à Libreville, au Gabon. Pendant que Madame l’ambassadrice était à la chancellerie la femme de ménage a emporté la mallette de billets craquants neufs.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 1er septembre 2021.

Madame l’ambassadrice du Cameroun au Gabon est dans tous ses états. Elle ne dort même plus du tout, malgré le temps qu’il fait dans Libreville.

Dans une correspondance au ministre des relations extérieures du Cameroun, madame l’ambassadrice expose : « J’ai l’honneur de vous informer que j’ai été victime d’un coup de vol important hier, à la Résidence. »

Le coup de vol qui alimente les conversations sous les chaumières à Libreville et à Yaoundé ne serait pas une mince affaire. Le montant de la somme d’argent emporté par le voleur est colossal.

« Ce forfait a été vraisemblablement perpétré par l’une des femmes de ménage, la nommée EYENGA MVOGO Colette, une compatriote qui a réussi à s’échapper en trompant la vigilance des gardiens et des policiers en faction », explique S.E. NGAETO ZAM Edith Félicie Noëlle épouse ONDOUA.

Dans sa correspondance, aucun indice n’est donné de ce que la ménagère a emporté. Mais de sources concordantes indiquent qu’il s’agit, en effet, d’une importante somme d’argent. Plus de 600 millions francs CFA, a appris Sinotables via la presse cybernétique gabonaise.

Les police judiciaire et les renseignements généraux sont mobilisés pour retrouver dame EYENGA MVOGO Colette qui a abandonné son poste de travail sans permission et sans laisser signe de vie.

Réagissant à propos de ce scandale, un compatriote de Libreville qui a requis l’anonymat s’indigne : « nous sommes étonnés et nous nous posons la question à savoir d’où sort cet argent ? » Si pour les uns cet argent serait celui des camerounais qui l’ont déposé afin d’obtenir la carte consulaire, d’autres pensent que madame l’ambassadrice serait le seule à savoir d’où lui vient cet argent et pourquoi il n’a pas été déposé dans une banque.

Entre temps, un mandat d’arrêt et d’amener a été lancé contre la présumée voleuse dont les photos sont placardées partout, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Augustin Roger MOMOKANA