Souvenirs : il y a 10 ans mourrait le guide de la révolution arabe libyenne, le colonel Mouammar Kadhafi.

Publié le 20 Oct 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Il y a 10 ans, jour pour jour, mourrait assassiné par la France et sa bande, le plus grand défenseur de la libération de l’Afrique. Le roi des rois à cause de son égo surdimensionné se voulait une seule Afrique de Tanger au Cap, de Dakar à Dar-Es-Salam.

Selon l’ONG Human Right Watch, Mouammar Kadhafi et son fils Mouatassim ont été interceptés le 20 octobre 2011 alors qu’ils tentaient de fuir la ville de Syrte.

« Mouammar Kadhafi a été capturé vivant mais qu’il saignait profusément d’une blessure à la tête qui aurait été provoquée par les éclats d’une grenade lancée par l’un de ses propres gardes et aurait explosé au beau milieu d’eux, tuant son ministre de la Défense Abou Bakr Younès.»

« Ces vidéos montrent Mouammar Kadhafi se faisant rudement passer à tabac par les forces de l’opposition et recevant des coups de baïonnette aux fesses, entraînant de nouvelles blessures et de nouveaux saignements. Au moment où il est filmé en train d’être chargé dans une ambulance à moitié dénudé, il semble sans vie », raconte l’ONG.

«Le temps que Mouammar Kadhafi arrive à Misrata, un voyage d’au moins deux heures, il était alors presque certainement mort et des images de son corps ont commencé à circuler », précise-t-elle.

Barack Hussein Obama, Nicolas Sarkozy, et David Cameron ont engagé la Libye de Mouammar Kadhafi dans une guerre qui perdure 10 ans après l’assassinat du guide de la révolution arabe libyenne.

Pour porter son combat, Mouammar Kadhafi avait racheté la radio panafricaine, Africa N°1, investi dans plusieurs pays africains et financer personnellement de nombreuses actions de mobilisations des africains dans la perspective de l’unité africaine.

« Je suis satisfait que l’Afrique suive son chemin historique et droit (…) Nous approchons de la formation de l’Autorité africaine, et à chaque fois nous résolvons les problèmes africains, nous nous dirigeons également vers la paix et l’unité. Nous traitons les problèmes étape par étape. Nous continuons à le faire », avait-il déclaré en 2010 à Kampala (Uganda) lors d’une réunion restreinte sur l’unité de l’Afrique.

Sinotables