Menoua : Mountapbeme Pounouko Jules Yves a pris le commandement à la tête de l’arrondissement de Fongo-Tongo.

Publié le 28 Oct 2021 par SINOTABLES

Spread the love

MOUNTAPBEME POUNOUKO Jules Yves a pris, jeudi 28 octobre 2021, le commandement à la tête de l’arrondissement de Fongo-Tongo. C’était à l’occasion d’une cérémonie présidée par le préfet du département de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 27 octobre 2021.

MOUNTAPBEME POUNOUKO Jules Yves a pris, jeudi 28 octobre 2021, le commandement à la tête de l’arrondissement de Fongo-Tongo. C’était à l’occasion d’une cérémonie présidée par le préfet du département de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA.

Cet économiste (il est titulaire d’une maitrise obtenue à l’Université de Paris Sorbone), diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) vient tout droit de Dembo, dans le département de la Bénoué, région du Nord où il exerçait la même fonction depuis 2017.

A l’occasion de cette passation du commandement, le maire de Fongo-Tongo, DONGUE Paul a fait des éloges au sortant, l’administrateur civil principal AMIYA Blaise DONGANA muté à MOKOLO dans la région de l’Extrême-Nord. Il aura été de tous les combats : insalubrité, lutte contre l’insécurité, crise anglophone, Coronavirus, etc.

Au sous-préfet MOUNTAPBEME POUNOUKO Jules Yves, il a été dit qu’il prend en main un « Cameroun en miniature ». Car l’arrondissement de Fongo-Tongo est composé de deux groupements dont l’un est francophone (Fongo-Tongo) et l’autre anglophone (Fossong Ellelem).

Né en 1981, le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Fongo-Tongo a fait ses études primaires et secondaires aux Collège Vogt et de la Retraite à Yaoundé sanctionnées par un baccalauréat B, avant de s’envoler pour la France où il a tour à tour obtenu un Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG), une Licence et enfin un Maitrise.

Au moment où il s’installe à la tête de cet arrondissement, l’administrateur civil MOUNTAPBEME POUNOUKO Jules Yves trouve deux préoccupations majeures sont sur sa table. Elles ont été évoquées aussi bien par le premier magistrat de la Commune de Fongo-Tongo que par l’élite extérieure. Il s’agit l’ouverture d’un poste d’identification et d’une recette de finances.

De nombreuses personnalités dont le recteur de l’université de Dschang, le professeur Roger TSAFACK NANFOSSO ont pris part à cet événement.

Nous avons appris, auprès des proches du sous-préfet entrant que sa mine du jour serait due au fait qu’il est endeuillé. En fait, il semble que le père de MOUNTAPBEME POUNOUKO Jules Yves serait décédé il y a quelques jours seulement. C’est dire que l’élite de Fongo-Tongo devra effectuer dans les prochains jours un déplacement du Noun, à l’occasion des obsèques du père de leur sous-préfet.

Augustin Roger MOMOKANA