Commandement territorial : Mbella Edjenguele Max a pris ses fonctions à la sous-préfecture de Dschang.

Publié le 04 Nov 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« La biographie que je viens de vous présenter est celle d’un haut commis de l’Etat pétri d’expériences. Celui-ci avec sa mutation à Dschang est à son quatrième poste de sous-préfet. Dix-sept ans au commandement dont près d’une dizaine au commandement direct »: MBOKE Godlive NTUA, Préfet du département de la Menoua.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 04 Novembre 2021.

Nommé à la faveur du décret présidentiel N° 2021/601 du 15 octobre dernier, l’administrateur civil principal MBELLA EDJENGUELE Max a pris ses fonctions à la tête de la sous-préfecture de Dschang mardi 02 novembre 2021 ; en remplacement de EKOUME Jules Eric muté à Bertoua 1er.

La cérémonie de passation de commandement entre les deux sous-préfets a eu lieu mardi 02 novembre à la place des fêtes de Dschang en présence d’un aréopage de personnalités et de nombreux jeunes des établissements scolaires du centre-ville. Elle était présidée par MBOKE Godlive NTUA, préfet du département de la Menoua.

Dans son discours d’accueil le maire de la commune de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU, a salué les qualités exceptionnelles du sous-préfet sortant. EKOUME Jules Eric est « l’homme toutes les populations regrettent le départ ». Parce qu’il est d’une probité et d’une rectitude morale reconnue, pose toujours des « actions empreintes de justice et d’équité », est « toujours disponible ».

Au nom des populations de la Commune de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU a souhaité à EKOUME Jules Eric une carrière riche à Bertoua 1er, formulant le souhait qu’il parte de là-bas avec une promotion comme préfet. Préfectorale.

Au sous-préfet entrant, MBELLA EDJENGUELE Max, la maire de la Commune de Dschang, après lui avoir présenté l’arrondissement de Dschang qui couvre 262km² pour une population estimée à près de 400 000 habitants, a déclaré que les populations de Dschang sont respectueuses des lois, des institutions et des autorités administratives. En retour elles demandent aux autorités d’avoir une écoute attentive à leurs problèmes.

Pour sa part, le préfet MBOKE Godlive NTUA a rappelé l’administrateur civil principal MBELLA EDJENGUELE Max ses missions essentielles et régaliennes. Elles portent sur l’hygiène et la salubrité, le désordre urbain, la lutte contre coronavirus, l’insécurité liée à la crise anglophone, l’encadrement économique des populations, le maintien de l’ordre, etc. Des missions qu’il doit exécuter avec tact, probité et doigté. Préfectorale.

Il s’agit « de prendre en compte tous les défis, sans négliger aucun chantier. Prendre tous les chantiers comme priorité de l’heure », a indiqué le préfet du département de la Menoua. Pour y aller il doit un contact direct avec les forces vives et avec les populations.

Le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Dschang est né en 1968 (?). Il titulaire d’un maitrise en science politique à l’Université de Yaoundé Soa. Il entre à l’École nationale d’administration et de magistrature (ENAM) en 2000 pour en sortir en 2002 nanti d’un diplôme de cette prestigieuse école.

Il dépose ses valises à Dschang après avoir tour à tour servi à Massagam, dans le département du Noun, à Bertoua 1er dans le Lom-et-Djerem, et enfin à Meiganga dans le département du Mbéré.

Augustin Roger MOMOKANA