Commandement territorial: Sa Majesté Momo Soffack Guy Bertrand installé à la sous-préfecture de Djebem.

Publié le 08 Nov 2021 par SINOTABLES

Spread the love

L’administrateur civil principal MOMO SOFFACK Guy Bertrand a été installé vendredi 5 novembre 2021 dans ses fonctions de sous-préfet de l’arrondissement de Djebem. Il remplace POUMIE Zacharie muté à la tête de l’arrondissement de Bamendjou, dans le département des Hauts-Plateaux.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 08 Novembre 2021.

« Monsieur le sous-préfet entrant, au moment où vous prenez vos fonctions je me réjouis de constater à travers votre cursus académique et professionnel que vous disposez déjà de solides arguments successibles de vous assurer un accomplissement honorable de votre mission à la tête de l’important arrondissement de Djebem. C’est une unité administrative qui présente certes une homogénéité ethnique et tribale, mais accueille des étrangers quoique minoritaires.»

Djebem est un jeune arrondissement du département du Nkoung-Khi, dans la région de l’Ouest. Cette circonscription administrative créée en 2007 se compose de deux chefferies supérieures (Bandjoun et Bangang Fondji) sur une surface de 120 km2 pour une population estimée à 30 000 habitants.

Frontalier avec le Ndé et le Noun, Djebem est un arrondissement dont la gestion est très complexe, du fait des fléaux auxquels il fait face au quotidien. Parmi les plus urgents les agressions, entre autres, les conflits fonciers, les dégâts liés à la transhumance, la culture et la consommation du chanvre indien, le vol des motos.

« Le relief accidenté présente des bas-fonds et zones de marécage favorables à la pratique de l’agriculture de contre-saison. La présence de fortes pentes favorise les érosions de sol en saison des pluies et des glissements de terrain dans les zones d’extraction de sable », prévient le Maire de Demdeng.

L’arrondissement de Djebem n’est pas que les fléaux. Il présente quelques atouts dont l’exploitation en fera une terre de bien-être, d’épanouissement et de paix. Parmi ces forces, un trait particulier a été mis sur l’agriculture dont les ignames blanches, les arachides sont des richesses incontournables. Une exploitation judicieuse des carrières de sable, de pierres serait une source de devises pour la municipalité conduite par le professeur Médard FOGUE.

Sa Majesté MOMO SOFFACK Guy Bertrand hérite dont d’un arrondissement où il aura fort à faire. Aussi bien sur le plan sécuritaire comme sur celui de l’urbanisation et de la promotion économique. Il a le profil, de par sa grande expérience dans le commandement territorial. Il est à son troisième poste de sous-préfet, après Bafoussam 2e, Eséka. Après avoir été aussi Premier Adjoint préfectoral successivement à Banyo et à Sangmélima.

L’administrateur civil principal MOMO SOFFACK Guy Bertrand est né le 19 mars 1971 à Dschang. Après des études primaires et secondaires sanctionnées respectivement par le CEPE et le Baccalauréat A4 (1991), il entre à l’Université de Yaoundé où il obtient d’abord une Licence en droit privé francophone, puis une maitrise en droit privé, option carrières judiciaires. Par la suite, en 1999, il est admis à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) pour en sortir deux ans plus tard administrateur civil.

Il convient de le dire, depuis 2010, Sa Majesté MOMO SOFFACK Guy Bertrand est le chef supérieur de 1er degré du Groupement Foto, dans le département de la Menoua. Il a succédé à son père MOMO Jean Claude rappelé auprès de ses ancêtres après plus de 50 ans de règne.

Augustin Roger MOMOKANA