Fait-divers : le photographe a effacé les photos du mariage parce qu’on lui a refusé à manger.

Publié le 09 Nov 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Ce qui reste des événements que nous organisons ce sont les souvenirs. Parmi les souvenirs les plus parlants nous retenons les photos.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 9 Novembre 2021.

Pour son anniversaire ou son mariage, chacun de nous a fait appel au meilleur photographe de sa localité. Il vient immortaliser ces moments exceptionnels de notre vie.

Un photographe il faut bien en prendre soin, même si au plan financier nous lui avons tout donné. Le mettre aux petits soins c’est lui faciliter l’exercice de son contrat.

Malheureusement, certains entendent qu’ils doivent se limiter au contrat avec le photographe. « Tu auras ton argent et basta ! »

« Je ne suis pas vraiment photographe, je suis toiletteur canin. Je prends plein de photos de chiens toute la journée pour les mettre sur mon Facebook et Instagram, c’est « mon truc » si ça a du sens. Une coupe et une photo à chaque rendez-vous. Je photographie très rarement d’autres choses que des chiens même si j’ai une belle installation. »

Un couple vient de l’apprendre à ses dépens. Le jour du mariage, tout s’est bien passé jusqu’à ce que, pendant le dîner offert, le photographe affamé constate qu’il n’a pas de place autour d’une table.

Lorsqu’il s’adresse à la mariée qu’il suivait depuis le lever du jour, cette dernière lui rétorque d’il doit poursuivre le travail. Notre pauvre photographe affamé va voir le marié qui est aussi un ami. Ce dernier lui répond : « Sois tu te mets au travail sois tu pars sans un sou ».

Piqué de colère, le photographe ne s’est pas fait prier. Il a tout simplement supprimé, sous le regard scandalisé des mariés, avant de s’en aller.

Ce faisant il perd les 250 dollars de contrat, mais les mariés perdent tout ce qu’ils croyaient devoir garder comme souvenirs pour cette journée extraordinaire de leur vie.

« J’ai commencé vers 11h et je devais finir vers 19h30. Vers 17 heures, la nourriture est servie et on m’a dit que je ne pouvais pas m’arrêter pour manger parce que je dois être entrain de photographier les invités. En fait, ils ne m’ont réservé une place à aucune table. Je suis fatigué et à ce stade, je regrette un peu d’avoir fait ça pour presque rien », explique le photographe.

Cette histoire rapportée par reddit.com a été a été publiée par le journal britannique The Mirror, puis reprise en langue française par loopnews.

Augustin Roger MOMOKANA