CAN Total Energies 2021 : la Région de l’Ouest veut en faire une fête populaire.

Publié le 15 Nov 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« Nous avons invité les médias afin de voir comment nous allons les impliquer dans la CAN Total Energies 2021. L’Ouest en général, et Bafoussam en particulier ne peut pas avoir la chance avoir un site et les médias de l’Ouest sont hors de ce cadre-là.»

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 15 Novembre 2021.

A l’initiative du délégué régional pour la communication, les responsables des médias exerçant dans la région de l’Ouest se sont retrouvés lundi 15 novembre 2021 dans la salle des réunions de la Délégation régionale du ministère de la communication (MINCOM).

Ils sont venus de la Menoua, des Bamboutos, du Ndé, du Noun, des Hautes Plateaux, du Haut-Nkam et de la Mifi ; répondant ainsi à l’appel de docteur TAYO DEMANOU Etienne.

Au menu de cette rencontre de près de deux heures d’horloge la CAN Total Énergies 2021 que la Cameroun accueille du 9 janvier 2022 au 6 février 2022, et dont la Poule B (Sénégal, Zimbabwe, Guinée, Malawi) sera logée à Bafoussam.

« Quel est le travail qui est le nôtre, nous les hommes de médias ? le travail qui est le nôtre c’est d’amener les populations de l’Ouest en général, les populations de Bafoussam en particulier à prendre conscience de ce que la CAN leur a apportés en termes d’infrastructures routières, hôtelières, Nous souhaitons qu’à l’Ouest nous puissions faire de la CAN Total Énergies une fête populaire. C’est lorsque ces populations auront pris conscience que nous allons les amener à adhérer à la CAN Total Énergies 2021. Pour cela les médias doivent être au cœur de l’événement. Nous avons demandé que chaque média crée un programme CAN dans sa grille de programmes afin de nous permettre de communiquer sur l’événement. Nous communiquons avant l’événement, nous communiquerons pendant l’événement et nous communiquerons après l’événement », a indiqué docteur TAYO DEMANOU Étienne en guise d’introduction.

Il s’agit pour chaque média de proposer sa grille de programme Spéciale CAN Total Énergies 2021. Il s’agit d’une attente qui va permettre à la commission locale d’élaborer son plan média.

Ceci est d’autant important que l’implication de la région de l’Ouest dans la CAN a apporté de nombreuses infrastructures, les routes, les hôtels, les hôpitaux, les stades de football, etc. des réalisations qui améliorent le cadre de vie des populations. Sans compter l’incidence économique que ce grand rendez-vous du football produira sur les portemonnaies des citoyens futés.

Par ailleurs et pour ceux qui souhaitent obtenir l’accréditation en vue de couvrir l’événement, les conditions ont été présentées. Une déception cependant lorsque la CAF exige aux journalistes camerounais la présentation d’un passeport pour être accrédité.

Le Cameroun devrait saisir la Confédération africaine de football (CAF) afin qu’elle puisse revoir ce critère car, au Cameroun le journaliste ne doit pas être pénalisé parce qu’il n’est pas détenteur d’un passeport.

Le délégué régional du MINCOM a, enfin, invité ses confrères à travailler en équipe. Un journaliste qui marche seul est un journaliste mort. Il a, sur la base de quelques exemples, montré les avantages que l’on pourrait tirer en se regroupant au sein des organisations professionnelles. Au niveau régional comme départemental. Insistant aussi sur l’attitude et la tenue vestimentaire du journaliste qui sont des vecteurs du mépris ou du respect.

« Les journalistes doivent cesser de se faire clochardiser, de s’auto-clochardiser.»

Cet appel a eu un écho positif car les journalistes ont décidé de s’impliquer au projet de rénovation de la délégation régionale en mettant la main dans la poche. Près de 50 000 FCFA a été ainsi collecté. Ceci parce que lorsque vous entrez dans cet immeuble, vous avez l’impression de vous retrouver dans un poste de police ou une brigade de gendarmerie.

Augustin Roger MOMOKANA