Souvenirs : Le 30 novembre 1989, Ahmadou Ahidjo décédait à Dakar.

Publié le 30 Nov 2021 par SINOTABLES

Spread the love

30 novembre 1989-30 novembre 2021. Déjà 32 ans que le tout premier président du Cameroun indépendant, El Hadj Ahmadou Ahidjo, repose au cimetière Bakhiya de Yoff à Dakar.

Ahmadou Ahidjo avait emménagé au Sénégal en 1984, après la survenue du PUTSCH dont il fut désigné par Yaoundé comme étant le principal instigateur.

Ahmadou Ahidjo qui se trouvait au moment du coup d’État en pérégrination en Europe fut accueilli par le Sénégal où il vivra jusqu’à son décès le 30 novembre 1989 des suites de crise cardiaque.

Pour mémoire le président Paul BIYA, à qui Ahmadou Ahidjo avait volontairement la présidence de la république le 6 novembre 1982, n’a jamais cru devoir organiser le rapatriement des restes de ce prédécesseur.

Pourtant, la loi no 91/022 du 16 décembre 1991 portant réhabilitation de certaines figures de l’Histoire du Cameroun, lui donne cette prérogative. Pour le président Ahidjo et pour toutes les autres personnalités camerounaises mortes et enterrées à l’étranger pour des raisons politiques.

Lors que Ahmadou Ahidjo passe le témoin à Paul BIYA, ils sont âgés respectivement de 58 ans et 49 ans. Paul BIYA était le Premier ministre.
Certaines personnes ont souvent pensé que l’histoire du Coup d’État était, en réalité, un montage pour chasser Ahidjo et prendre le contrôle aussi du « grand parti national ».

Quoique ayant quitté la présidence de la République Ahmadou Ahidjo avait gardé la présidence nationale de l’Union nationale camerounaise (UNC). Et en cette qualité il faisait ombrage au jeune président de la république qu’il avait fabriqué.

Augustin Roger MOMOKANA