De la Coupe d’Afrique à la Coupe d’Afrique des Nations.

Publié le 06 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Après plusieurs soubresauts, il est clair que le Cameroun va enfin accueillir du 9 janvier au 06 février 2022 la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations ou encore qui est le rendez-vous sportif le plus important sur le continent africain. Voyons comment cette affaire a commencé.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 06 décembre 2021.

Le pays des lions indomptables accueille ce tournoi 50 ans après l’édition de 1972 où il avait été écarté en demi-finale par les zaïrois (Congo démocratique) qui, en finale, furent battus (3-2) par le Mali conduit par l’immense Salif KEITA.

Cette compétition créée en 1957, c’est-à-dire en pleine lutte pour les indépendances, était réservée à un groupuscule. Ainsi trois équipes prirent part à la première édition : Soudan, Égypte, Éthiopie. Pour avoir refusé de composer une équipe multiraciale, l’Afrique du Sud n’est pas autorisée à prendre part à cette première édition de la CAN. Elle ne sera réintégrée qu’en 1992, après l’abolition de l’apartheid. L’Égypte remporte la première édition face à l’Éthiopie par un score fleuve de 4 buts contre 0.

Face à la menace des représentants africains (Soudan, Égypte, Éthiopie, Afrique du Sud) de claquer la porte du 3e congrès de la FIFA réuni en congrès au mois de juin 1956 à Lisbonne, au Portugal, la FIFA qui jugeait aléatoire la représentativité du continent, cède à la demande de l’égyptien Abdelaziz Abdellah SALEM : l’organisation faitière de football en Afrique est créée.

L’égyptien Abdelaziz Abdellah Salem qui a porté la demande de l’Afrique croit devoir donner son nom à cette compétition. Les autres membres s’y opposent fermement, mais lui concède que le trophée qui sera remis au vainqueur de la compétition portera son nom. La Coupe d’Afrique est née. Le trophée aura Salem comme nom de baptême. La compétition se tiendra tous les deux ans.

Un fait particulier a marqué la deuxième édition de la CAN en 1959 au Caire en Égypte. La fusion de l’Égypte et de la Syrie pour former la République Arabe Unie (RAU). Les mêmes équipes discutent la compétition qui se solde par la victoire de la RAU. Fort de cette deuxième victoire de son pays, le maréchal Abdel Hakim Amer, place à la tête de la jeune confédération son homme de confiance, le général Abdelaziz Mostafa.

Le tournoi fait des émules sur le continent. Si bien qu’en 1962, à Addis-Abeba, neuf équipes sont enregistrées. Il nait alors un tournoi qualificatif pour la phase finale qui regroupera les meilleurs à l’issue de la phase qualificative (Éthiopie, Égypte, Uganda, Tunisie). Le pays organisateur qui, pour le tournoi a reconstruit le stade d’Addis-Abeba qu’il a rebaptisé Stade Haïlé-Sélassié (35000 places) remporte la compétition et s’adjuge le trophée Salem. L’édition de 1961 est décalée à cause du retard dans la réhabilitation du stade d’Addis-Abeba.

En 1963, le Ghana rentre dans la compétition. Elle réunit six équipes : Ghana, Éthiopie, Soudan, Égypte, Nigeria, Tunisie. Elle la remporte en battant en finale le Soudan sur le score de 3-0).

Puis en 1965, la Coupe d’Afrique devient Coupe d’Afrique des Nations. Cette édition est largement boycottée parce que le président tunisien, Habib Bourguiba prône le dialogue entre Israël et la Palestine. L’Égypte et le Soudan se retirent. Le Congo-Léopoldville, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Sénégal, l’Éthiopie, et la Tunisie disputent le tournoi. A la finale, le Ghana bat la Tunisie par 3-2.

Une grande innovation intervient dans l’organisation de cette compétition en 1968 au Congo-Léopoldville. Désormais chaque équipe pourra introduire deux joueurs évoluant à l’extérieur dans ses rangs. 20 nations participent aux éliminatoires. Les 8 qualifiées sont divisées en deux poules. Auxquelles se greffent le détenteur du trophée et le pays organisateur. Le Congo-Kinshasa et le Ghana se retrouvent en finale. KALALA MUKENDI Pierre offre la victoire au Congo-Kinshasa à la 66e minute.

En 1970, la messe du football se déroule au Soudan. C’est la première fois que cette compétition est retransmise en directe à la télévision africaine. Le détenteur du titre est éliminé au premier tour. L’ivoirien Laurent POKOU réussit huit réalisations. Cette performance lui vaudra son premier contrat professionnel avec le Stade Rennais en 1974. Le pays organisateur prend le dessus sur le Ghana.

L’édition 2021 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) TotalEnergies aura lieu du 9 janvier au 6 février 2022 dans quatre villes du Cameroun : Yaoundé, Douala, Garoua, Limbé, Bafoussam. Ce sera la deuxième organisée par le Cameroun après l’édition de 1972 à Yaoundé.

Augustin Roger MOMOKANA avec Wikipédia