Les personnes handicapées veulent des postes dans les instances politiques.

Publié le 06 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« Plus d’1,5 milliard de personnes vivent avec un handicap. 20% de ces personnes sont parmi les plus pauvres du monde. Et près de 80% de personnes handicapées vivent dans nos pays à faibles revenus. Pour ce qui est du Cameroun, le nombre de personnes handicapées est estimé à près de 10% des 25 millions, soit 2,5 millions de personnes. Selon les statistiques, le taux de chômage des personnes handicapées s’élève à 90% contre 40% en moyenne pour la population en âge de travailler », dixit le professeur TCHAMBA Martin. Il est le conseiller stratégique de WWK Foundation et le président de AVHU, deux organisations très actives pour l’autonomisation des personnes vulnérables.

Fort de ces chiffres en croissance, l’Etat camerounais, à travers le ministère des affaires sociales se fait le devoir de protéger et de promouvoir les personnes vivant avec un handicap. Pour cela une loi est en vigueur depuis 2010. Il s’agit de la loi 2010/002 du 13 avril 2010 portant protection des personnes handicapées, comme le rappelle NGOUPEYOU Solange, DD MINAAS Menoua.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 06 décembre 2021.

Réunis vendredi 3 décembre 2021 à Dschang, esplanade de la délégation départementale du ministère des affaires sociales pour la Menoua, les personnes handicapées ont émis le vœu d’être cooptées dans les instances politiques du pays.

Cette mobilisation sous le sceau de la 30e journée internationale des personnes handicapées marquait le clou d’une semaine d’activités et de mobilisation pour réduire la pénibilité de la personne handicapée dans le département de la Menoua.

Parmi les points positifs de nombreuses actions de solidarité à l’endroit des personnes handicapées. Parmi ces actions des formations en agriculture et élevage biologiques, la fabrication du savon et de l’eau de javel, les dons en natures et aussi la campagne de santé sur le Vih/Sida.

Fidèle à leur politique de soutien aux personnes défavorisées, l’Association Humanitaire pour personnes Vulnérables (AVHU) et à WORLD Will Know (WWK Foundation) ont assuré l’essentiel, à la grande satisfaction des autorités administratives et des bénéficiaires.

« Il s’agit pour nous de voir les personnes handicapées différemment. Pour que ce regard change, WWK Foundation et AVHU œuvrent depuis 5 ans à mettre en valeur les qualités des personnes handicapées, à démontrer que ce sont des personnes pleines de qualités et de compétences. »

Portées par le professeur TCHAMBA Martin, l’association WORLD Will Know dont il est le conseiller stratégique, et AVHU dont il est le président ont mis le paquet nécessaire pour la formation des personnes handicapées visuels et moteurs sélectionnées dans les six arrondissements du département de la Menoua.

En plus de l’atelier de fabrication des détergents liquides et de l’eau de javel, du matériel a été remis pour faciliter la mobilité des bénéficiaires. 30 cannes blanches et de 03 béquilles pour un coût de plus d’1 million FCFA.

Pour ses actions passées et présentes, pour ses ambitions affichées à savoir le financement en 2022 de quelques projets portés par des personnes handicapées. La sélection se fera de commun accord avec la Délégation départementale des affaires sociales qui lui a d’ailleurs délivré une attestation de satisfaction.

Pour sa part, le CREFISAC a distribué des poulets à une dizaine d’handicapés. Ce sont des pondeuses dont les œufs seront livrés à la boutique bio du GADD (Groupement d’Appui au Développement durable qui se chargera de la commercialisation.

Le député junior, choisi parmi les élèves les plus brillants des établissements secondaires de la Dschang, a été présenté à l’assistance. Le préfet du département de la Menoua, représenté par EVAGA Adelphe, Premier Adjoint préfectoral de Dschang qu’accompagnait le sous-préfet de Dschang, MBELLA EDJENGUELE Max, lui a remis son attestation signée du président de l’Assemblée nationale et l’a encouragé à être un porte-parole exemplaire.

A la fin de cette célébration, les handicapés ont porté en triomphe madame le délégué départementale des affaires sociales. Grâce à cette dame nouvelle arrivant dans le département, les personnes handicapées se sentent importantes.

« Notre nouvelle délégué départementale a apporté un dynamisme que nous n’avions pas. Nous saluons fortement cela et prions qu’elle ne relâche pas (…) Monsieur le préfet, dans son allocution, a bien rappelé que la loi voudrait que les handicapés soient pris en compte à tous niveaux des différents milieux sociaux. Nous sommes incapables de faire la concurrence aux personnes valides. De ce point de vus, nous pensons que l’Etat doit organiser une élection pour désigner nos représentants dans les conseils municipaux, au parlement.» AWOUDEM André est le président du comité départemental des personnes handicapées de la Menoua.

Cette cérémonie était animée par les jeunes du CEJAC et quelques artistes musiciens non-voyants dont Madame SIEWE et DEVAI.

L’association WORLD Will Know est présente en République démocratique du Congo (RDC), Burkina Faso et dans plusieurs autres pays d’Afrique.

Augustin Roger MOMOKANA