Science : Servir l’information climatique aux producteurs agricoles.

Publié le 11 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

L’avenir de l’agriculture dépend de l’accès du paysan à l’information climatique. Parce que la variabilité climatique entraine des perturbations tant au niveau des calendriers que des productions agricoles.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 11 décembre 2021.

Comment mettre donc l’information climatologique au service des producteurs agricoles ? Telle est la préoccupation du CEPDEL lorsqu’il décide de financer les recherches doctorales de madame FEUGUE KENFACK Josiane.

« Ce travail financé par l’association CEPDEL (Centre pour l’environnement, le partenariat et le développement local) va nous permettre de renforcer le processus d’adaptation des paysans, de peaufiner nos projets sur l’adaptation aux changements climatiques.»

Ainsi, cette doctorante s’est attelée à comprendre les rapports, les attentes et les impacts de l’information climatologique sur les paysans agriculteurs de Djuttitsa, Baleveng, Santchou dans le département de la Menoua. Cela s’est traduit par une enquête de terrain suivi d’analyses.

« Diffusion de l’information climatique et adaptation de l’agriculture paysanne dans le département de la Menoua Ouest-Cameroun » est le thème de cette recherche.

« Le jury a délibéré et a décidé d’accepter votre thèse. (…) Il a décidé d’accepter cette thèse parce que le sujet était intéressant et d’actualité, les résultats probants permettant de comprendre l’intérêt de la diffusion de l’information climatique pour le développement de l’agriculture.»

Cette recherche sous la direction de feu le professeur TSALEFAC Maurice a été présentée et défendue mardi 6 décembre 2021, à l’Université de Dschang, devant un jury présidé par YEMMAFOUO Aristide (Professeur, Université de Dschang). Il avait à ses côtés TANKOU Christopher (Maitre de Conférences, Université de Dschang), NGAPGUE Jean Noël (Maitre de Conférences, Université de Yaoundé I), et BRING Christophe (Maitre de Conférences, Université de N’Gaoundéré).

Cette recherche jugée pertinente et d’actualité a été sanctionnée par la « Mention Très honorable ». Le jury l’a qualifiée, également, comme la continuité des travaux de recherches menées par le défunt professeur TSALEFAC Maurice. Elle sera suivie par d’autres travaux sur les nouvelles questions qu’elle a soulevées.

Madame FEUGUE KENFACK Josiane est ainsi devenue Docteur, PhD de l’Université de Dschang. Dans la spécialité climatologie. Elle a recommandé quelques pistes pour apporter l’information climatique aux producteurs agricoles. Parmi elles, le développement d’outils technologiques innovants, mais aussi des programmes radios adaptés. Il s’agit, en réalité, d’adapter l’information climatique aux besoins des paysans.

« Le CEPDEL est heureux de l’issue de cette recherche. Madame FEUGUEU nous avait présenté des préoccupations sur l’information climatique pour l’adaptation des paysans. Les résultats de cette étude vont nous permettre de construire davantage de dynamiques afin de pouvoir contribuer plus efficacement à l’adaptation des agriculteurs dans les zones de l’enquête. En plus nous allons faire des propositions concrètes pour que l’agriculture connaisse des améliorations.»

L’on s’en rend compte, avec Baudelin DONGMO le président du CEPDEL, que avoir une bonne information climatique permet aux agriculteurs de prévoir le temps afin de diminuer les risques liés à la variation climatique.

Augustin Roger MOMOKANA