Commune de Dschang: le budget de l’exercice 2022 de l’AMEE s’élève à 60 millions FCFA.

Publié le 14 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

60 millions FCFA. Tel est le budget adopté par le conseil d’administration de l’agence municipale de l’eau et de l’énergie (AMEE) de la Commune de Dschang réuni en sa 10ème session vendredi 9 décembre 2021 en la salle des fêtes de la Mairie de Dschang.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 14 décembre 2021.

Cette enveloppe est en hausse de 4,11% par rapport au budget 2020 qui se chiffrait en recettes et en dépenses à la somme de 57 millions 630 mille francs. Ce projet de budget sera définitivement adopté par le conseil municipal consacré à l’examen et adoption du budget de l’exercice 2022.

Une hausse que le directeur de l’AMEE, Guy Modeste MEKOUI, justifie par la mise en service de 8 nouvelles installations réalisées par le projet ENTER en partenariat avec l’Italie et de l’exploitation des forages construits par la mandature des défis au cours de 2020.

« En 2021 l’agence a continué d’étendre ses actions sur le terrain. Il y a de nouveaux réseaux que nous avons réalisés, il y a de nouveaux projets que nous avons montés pour lesquels nous recherchons des financements ; nous avons participé a beaucoup d’activités de renforcements de nos capacités », dit le directeur de l’AMEE.

Que ce soit le président du conseil d’administration, le maire Jacquis KEMLEU TCHABGOU qui a ouvert ce conseil ; ou le président de la commission de coopération, Bernard NOUKON qui a présidé la clôture des travaux, l’AMEE fait honneur à la Commune de Dschang.

Pourtant, tout s’accordent, avec Baudelin DONGMO, secrétaire permanent du réseau Alliance pour la Maitrise de l’Eau (AME), la situation n’est pas aussi reluisante que l’on pourrait croire car, en ce qui concerne les ouvrages hydrauliques, 139 sur un total de 299 sont hors services.

« On se rend compte que la Commune a relâché dans la dynamique qu’elle a enclenchée. C’est le lieu de les relancer sur la dynamique qu’il faut mettre en place dans le suivi méthodique des ouvrages au quotidien. (…) Dschang va accueillir le premier forum des acteurs de l’eau en mars 2022. Pour dire que le défi est encore grand. Parce qu’il faudrait que la situation que j’ai vue aujourd’hui ait évoluée à la date du forum. Qu’elle soit nettement améliorée pour que la Commune de Dschang qui va se faire mentor dans ce domaine puisse montrer patte blanche et se retrouver à 70 au moins et pourquoi pas à 80% de taux de fonctionnalité et taux d’accès à l’eau. »

Engagement prix par la ville hôte du forum. Des efforts sont en cours dans ce sens. Et, du côté de l’énergie et de l’assainissement, tout va bien. L’on a atteint 537 abonnés dans 20 localités. Ils sont essentiellement en zones inaccessibles au réseau public de l’Etat tenu par Enéo.

Guy Modeste MEKOUI est un directeur au sentiment mitigé. L’AMEE s’est substituée au comité de gestion dans certaines localités ou les personnes désignées par les populations ont démissionné ou brillé par un manquement éthique criard. Les mentalités n’ont pas entièrement intégré l’idée de contribuer au service de l’eau. Il cite, entre autres, le vandalisme sur les ouvrages.

Bon à savoir, la commune de Dschang a engagé la digitalisation de ses services. Il est possible à partir d’un clic sur le site de la commune de voir les positions des points d’eau, des lampadaires et des latrines publiques.

Augustin Roger MOMOKANA