Nantes-Dschang : Pascal Retière déçu par les chiffres de la plateforme de Ngui.

Publié le 14 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

Pascal RETIERE a quitté Dschang après deux semaines d’évaluation de la coopération des activités de la coopération Nantes-Dschang.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 14 décembre 2021.

Pascal RETIERE, l’expert commis par Nantes Métropole pour évaluer les réalisations dans le cadre de la coopération décentralisée Nantes- Dschang a quitté notre ville mardi en début d’après-midi.

L’expert vient ainsi de parcourir l’ensemble des projets de gestion des déchets dans la Commune de Dschang et dans les cinq autres communes du département. Il a rencontré le maire de Dschang, ainsi que les cinq autres maires des Communes du département de la Menoua dont le président du syndicat des Communes. Sans oublier les acteurs locaux dont les agriculteurs spécialisés dans les cultures biologiques.

« Je suis tout à fait satisfait et fortement émerveillé par l’insémination des mini plateformes de compstage sur les autres communes de la Menoua. J’ai également pu noter que les compostières communautaires fonctionnent bien », a-t-il expliqué à Sinotables.

Il s’est par la suite rendu successivement à Ebolowa et à Yaoundé pour participer à des échanges avec les partenaires autres, notamment le Collège Régional d’Agriculture (CRA) d’Ebolowa et le forum sur le développement durable.

Auparavant, le directeur de Compostri a rencontré les dirigeants de la faculté d’agronomie et des sciences agricoles (FASA) de l’Université de Dschang, tout comme les nouveaux responsables de l’agence municipale de gestion des déchets de Dschang (AMGED).

Avant de prendre la route pour Douala où il doit prendre son vol, Pascal RETIERE a accordé une entrevue à Sinotables.com. Pendant ce séjour, il a travaillé avec l’ancien directeur de l’AMGED qui devient le responsable Afrique subsaharienne de Composteurs Sans Frontières, une organisation internationale créée en juin 2018 à l’issue du séminaire international de compostage tenu à Dschang du 28 au 30 mars et qui regroupe plusieurs pays dans plusieurs continents.

La mission de Barthélémy NDONGSON LEKANE est de diffuser les bonnes pratiques en matière de compostage dans les pays de l’Afrique Subsaharienne. D’ailleurs, les deux hommes sont attendus en République démocratique du Congo et dans plusieurs autres dans les semaines à venir.

(Interview à suivre)

Augustin Roger MOMOKANA